Légère hausse du taux de chômage au N.-B.

FREDERICTON – Le chef de l’opposition s’en prend au gouvernement pour la perte de 2400 emplois en janvier tandis que le ministre du Travail se vante d’avoir créé 3200 emplois à temps plein durant la même période.

Le taux de chômage a demeuré sous la barre des 10 % en janvier, mais à peine. Selon Statistique Canada, le pourcentage de Néo-Brunswickois à la recherche d’un emploi au cours du dernier mois est passé de 9,7 % à 9,9 %. Il s’agit d’une hausse de 0,6 %.

«En un peu plus d’un mois, nous avons perdu 2400 emplois», a lancé Brian Gallant durant la période de questions à l’Assemblée législative.

«Est-ce que le premier peut se lever et admettre que c’est parce qu’il n’a pas été capable de faire croître notre économie et que notre produit intérieur brut stagne sous son leadership?», a demandé le chef de l’opposition.

La réplique du gouvernement est venue de la bouche du ministre de l’Éducation postsecondaire, de la Formation et du Travail, Jody Carr.

«Nous sommes très fiers d’avoir créé 3000 nouveaux emplois dans cette province au cours du dernier mois, des emplois à temps plein, et nous allons continuer à faire notre travail», a déclaré M. Carr.

Dans les faits, le Nouveau-Brunswick a perdu 5600 emplois à temps partiel et a gagné 3200 emplois à temps plein pour un total de 2400 emplois perdus selon les plus récentes données de Statistique Canada.

La population active qui équivaut à tous les travailleurs et ceux à la recherche d’un emploi a diminué de 2000 individus au Nouveau-Brunswick en janvier. Le taux de chômage est en baisse de 1,3 % par rapport à la même époque l’an dernier «à la suite d’une diminution du nombre de personnes à la recherche de travail», d’après Statistique Canada.

«C’est vrai qu’il y a eu une légère augmentation du taux de chômage. Nous sommes toujours en dessous de 10 % depuis trois mois», a indiqué Jody Carr après la période de questions.

«Il nous faut cependant continuer à progresser et à travailler dur. C’est pourquoi notre gouvernement sous le leadership de David Alward s’est engagé envers l’innovation, le développement des compétences, la foresterie et le développement de nos ressources naturelles avec une stratégie claire, des investissements ciblés et un plan précis pour faire avancer notre province», a commenté le ministre du Travail.

La hausse du taux de chômage est «préoccupante», selon Brian Gallant, «mais ce n’est certainement pas une surprise.»

«Nous avons un gouvernement qui n’a pas de plan pour la création d’emplois, qui ne peut pas faire croître l’économie, et nous voyons ça dans les chiffres qui sont sortis (vendredi) matin.»

Au pays, le taux de chômage a diminué de 0,2 % pour s’établir à 7,0 %. Terre-Neuve-et-Labrador est en tête de peloton avec un taux de chômage de 12 %. Le chômage le moins élevé se trouve en Saskatchewan à 4,3 %.