«Ce n’est pas aussi difficile de revenir que je le pensais»

BATHURST – Treize jeunes ont pris part, samedi à Bathurst, à l’événement Chaleur ma région, mon futur! qui revêt une nouvelle formule pour sa onzième édition.

En effet, l’événement a été concentré sur une journée avec le remplacement du banquet en soirée par l’activité Speed Networking sur l’heure du midi. C’est une manière pour les participants de mieux interagir avec des gens d’affaires qui leur sont jumelés.

«Chaque jeune a pu discuter avec un employeur durant 30 minutes, ce qui est plus personnel plutôt que pendant le banquet. Le jeune part d’ici avec un contact potentiel pour un emploi», a expliqué Vanessa Blanchard, la coordinatrice de l’événement et elle-même une ancienne du programme.

Chaleur ma région, mon futur! a pour but principal de faciliter le retour des jeunes dans la région. Jonathan Thériault, qui est né à Bathurst et a vécu dans la Péninsule acadienne, veut se reconnecter à la baie des Chaleurs dont il s’ennuie, en exil à Montréal.

«Mon plan de carrière est de revenir dans la région. J’ai le mal du pays. En participant à l’événement, je comprends que ce n’est pas aussi difficile de revenir que je le pensais», a indiqué cet agent de voyage.

«L’activité valait la peine, ne serait-ce que pour ça. Je suis enclin à prendre l’initiative de dire aux gens que ce programme existe. Je connais des amis qui sont au Québec, à Fort McMurray et je sais qu’ils veulent revenir comme moi, mais on dirait que ça prend terriblement de courage pour faire le saut. Maintenant, je vois les choses différemment.»

L’événement permet aussi d’éveiller ou de renforcer chez les participants l’ambition de devenir leur propre patron. C’est le cas d’Isabelle Léger, qui a étudié à Montréal et est de retour dans la région depuis deux ans.

Elle est sur le point d’ouvrir un bistrot au centre-ville de Bathurst et en participant à Chaleur ma région, mon futur! elle souhaitait jaser avec des entrepreneurs, peu importe le secteur.

«Ça a l’air d’être une bonne façon de faire du réseautage, d’apprendre beaucoup de trucs sur la manière de gérer une entreprise avec plusieurs gens qui sont dans le domaine et l’occasion de jumelage avec quelqu’un dans les affaires», a partagé la jeune femme.

La Corporation au bénéfice du développement communautaire (CBDC Chaleur) est l’organisatrice de l’événement. Depuis ses débuts, l’activité a accueilli plus de 200 participants.