Les entrepreneurs du N.-B. sont les moins confiants au pays

MONCTON – La confiance des petites et moyennes entreprises du Nouveau-Brunswick est stable. L’indice du Baromètre des affaires de la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI) est demeuré pratiquement inchangé de février à mars, s’établissant à 56,9.

L’indice de confiance néo-brunswickois est le plus faible au pays et est inférieur à la moyenne nationale par plus de quatre points.

L’indice de confiance des entrepreneurs du N.-B. était supérieur à 70 à la fin de 2009 et au milieu de 2010.

Selon les données dévoilées jeudi par la FCEI, les plans d’embauche ont progressé légèrement dans la province, suivant ainsi la tendance saisonnière, 19 % des répondants prévoyant de recruter du personnel à temps plein contre 11 % qui envisagent plutôt de faire des mises à pied.

Par ailleurs, seulement 23 % des propriétaires estiment que leur entreprise est en bonne santé, de loin le taux le plus bas du pays. Il s’agit du taux le plus bas atteint au N.-B. depuis 2005. Il était de 55 % au début de 2010.

Les coûts de carburant et de l’énergie, les coûts fiscaux et les charges salariales sont les principales pressions observées par les employeurs néo-brunswickois.

Au niveau national, la confiance des propriétaires de petites et moyennes entreprises (PME) a légèrement fléchi en mars. En effet, l’indice du Baromètre des affaires de la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante a clôturé à 64,1 en mars. Il était de 64,4 en février et de 64,0 en janvier.

Les perspectives des propriétaires d’entreprise par secteur d’activité sont partagées. L’optimisme des entrepreneurs œuvrant dans l’agriculture, la construction, le commerce de gros, le commerce de détail et dans le secteur de l’information, des arts et des divertissements a progressé, tandis qu’il a reculé dans les secteurs de la fabrication, du transport, des services professionnels et de l’hébergement.

L’indice étant mesuré sur une échelle de 0 à 100, un niveau supérieur à 50 signifie que les entrepreneurs qui s’attendent à de meilleurs résultats pour les 12 prochains mois sont plus nombreux que ceux qui envisagent une performance plus faible. Selon les résultats passés, l’indice est normalement compris entre 65 et 70 lorsque l’économie réalise son plein potentiel de croissance.