Poursuite: Rockwood Transportation et la Ville de Bathurst règlent à l’amiable

BATHURST – Une poursuite judiciaire d’une compagnie de Rexton contre la Ville de Bathurst est réglée hors cour.

À l’été 2012, Rockwood Transportation avait perdu un important contrat même si sa soumission était la plus basse. Le conseil municipal de Bathurst avait choisi d’accorder le contrat à une entreprise locale. Peu après, Rockwood avait lancé une poursuite contre la Ville de Bathurst, réclamant des dommages de l’ordre de 217 667,58 $, ce qui représentait 15 % du contrat.

Elle exigeait également des intérêts et des compensations financières pour la perte de profits.

Le litige a été résolu par la compagnie d’assurances de la Ville de Bathurst qui a dédommagé Rockwood.

«Le dossier est réglé. Ce sont nos assurances qui l’ont réglé à l’amiable», a simplement voulu dire André Doucet, le directeur général de la Ville de Bathurst.

Cependant, la municipalité a dû payer une franchise de 10 000 $. La direction municipale n’a pas dévoilé le montant du dédommagement.

C’est le changement souterrain du système combiné d’eau pluviale et d’égout en un système séparé de la promenade Riverside qui était à l’origine de cette affaire.

Le contrat avait été octroyé à la compagnie R.H. Frenette, de Petit-Rocher, bien qu’elle avait la plus haute soumission à la suite de l’appel d’offres lancé. Celle-ci s’élevait à 1 452 189 $.

Rockwood Transportation avait soumis un prix légèrement plus bas, d’environ 1000 $. Dans un vote divisé de trois contre quatre, les élus municipaux de Bathurst avaient penché pour la proximité, malgré la recommandation de l’administration de donner le contrat à l’entreprise de Rexton.

Les conseillers qui avaient favorisé R.H. Frenette justifiaient leur position par le fait que la différence entre les deux propositions était relativement minime et que les profits de l’entreprise locale allaient avoir un impact dans la région Chaleur où elle est établie.

Dans un premier temps, Rockwood Transportation avait adressé une lettre à l’hôtel de ville de Bathurst, lui demandant de reconsidérer sa décision.

Les autorités municipales lui ayant répondu que le contrat avait été attribué de manière officielle et légale à R.H. Frenette et qu’il n’était plus possible de revenir en arrière, Rockwood avait décidé de saisir la justice.