Campagne à Bathurst pour attirer un Costco

BATHURST – La pression s’intensifie en faveur de l’installation d’un magasin Costco à Bathurst. Le conseiller municipal Richard Barbeau va proposer, lundi, aux autres élus, de recruter des membres à l’avance pour influencer la décision des hauts dirigeants.

Tout a commencé lorsqu’une étude sommaire datant d’il y a deux ans et portant sur les endroits potentiels où Costco pourrait ouvrir un magasin a refait surface, ce printemps.

Ça ne prenait pas plus que ça pour que la machine à rumeurs s’emballe sur la venue du géant. Une page Facebook – We want a Costco in Bathurst -, qui compte déjà plus de 11 600 membres, a été créée.
Le député de la circonscription, Brian Kenny, indique avoir eu une discussion il y a quelques semaines avec un haut responsable de Costco, Walter Kaczynski.

Selon ce dernier, ce n’est pas dans la visée de la compagnie de s’étendre dans le nord-est du Nouveau-Brunswick.

«Je lui ai demandé si Costco était intéressée à bâtir un nouveau magasin dans le Nord. Il m’a répondu qu’ils ont regardé Bathurst cinq ans passés. Ce n’est pas dans les plans de Costco pour un magasin au Nouveau-Brunswick, mais que dans le futur, ils vont y penser parce que Bathurst est le centre du Nord. Il a dit qu’il connaît la région très bien, la démographie et la situation économique», a indiqué le député Kenny.

M. Kaczynski lui aurait indiqué que la chaîne de distribution a besoin d’être située dans un bassin démographique de 250 000 personnes.

Quoi qu’il en soit, le nouveau conseiller de Bathurst Richard Barbeau ne prend pas cette réponse comme un non catégorique.

Il est venu avec l’idée de trouver au moins 30 000 adhérents, dans les prochains mois, à un Costco à Bathurst. Ceux-ci devront débourser 55 $ à l’avance pour une carte de membre. L’argent sera mis en fiducie par la Ville de Bathurst pour inciter les dirigeants du club-entrepôt à avoir pignon sur rue dans la municipalité.

«L’argent va être au minimum deux ans dans le compte parce que Costco peut prendre ce temps-là avant de prendre une décision. Ils ont dit que ce sera Bathurst ou Rimouski. S’ils décident que c’est Bathurst, le membre aura déjà payé. S’ils disent non, on (la Ville) va leur redonner leur argent en plus des intérêts. Si on pouvait aller chercher 50 000 membres, je suis très confiant qu’on pourrait l’avoir», affirme-t-il.

Le conseiller Barbeau inclut la Péninsule acadienne, le Restigouche et une partie de la Gaspésie dans le territoire de membres potentiels. Ses collègues au conseil devront approuver sa démarche lundi. Il envisage même de présenter le plan d’affaires au siège social de Costco en septembre.