L’Aéroport de Bathurst poursuit sur sa lancée

BATHURST – L’Aéroport régional de Bathurst poursuit sa croissance. Il a accueilli 49 772 passagers en 2013-2014, soit une augmentation de 14 %, comparé à l’année fiscale précédente.

Les autorités de l’aéroport ont tenu leur assemblée générale annuelle mardi, annonçant une affluence de près de 50 000 voyageurs.

«C’est une augmentation de 14 % par rapport à l’année d’avant. Ça nous donne le signal que les gens qui utilisent l’aéroport l’appuient. Les compagnies aériennes qui opèrent à notre aéroport voient les avantages à desservir ce marché. Nous avons bien géré nos dépenses, nos revenus. Nous gérons comme une entreprise», a déclaré Jennifer Henry, la directrice de l’Aéroport régional de Bathurst.

L’aéroport a été conçu pour accueillir 25 000 passagers, donc les besoins en espace sont criants. Depuis six ans, les dirigeants font pression sur le gouvernement pour financer le projet d’agrandissement.

Pas plus tard qu’en juin, le député fédéral d’Acadie-Bathurst, Yvon Godin, en a glissé un mot au ministre d’État de l’Agence de promotion économique du Canada atlantique (APÉCA), Rob Moore.

«Il m’a dit qu’il allait regarder personnellement à ça. Je sais que les gens de l’aéroport parlent avec l’APÉCA, mais j’ai parlé moi aussi avec le ministre Moore pour lui dire que c’est un dossier qui dure, qui est lent et que ce serait le temps de vous en mêler pour nous aider avec l’aéroport», a relaté le député Godin.

Pascan a supprimé l’an dernier ses vols en direction de Saint-Hubert, Québec et les Îles-de-la-Madeleine, en raison du faible d’achalandage. La compagnie privée dessert cependant toujours cinq jours par semaine Wabush pour les travailleurs de chantier.

Le plan de modernisation tant attendu comprend la rénovation du terminal pour doubler l’espace actuel et l’expansion de la piste d’atterrissage de 900 pieds supplémentaires.

Les coûts, qui étaient autrefois évalués à 10 millions $, avaient été revus à la baisse l’hiver dernier. Ils sont maintenant estimés à 7 millions $.

«L’allongement de la piste va améliorer le service que nous offrons. Présentement, nous avons des problèmes avec la pesanteur et les bagages. Il y a des exigences et des règlements sur la pesanteur de l’aéronef. Nous pourrions attirer également d’autres transporteurs. Ne serait-il pas intéressant d’avoir un vol de Bathurst qui nous amènerait dans le Sud l’hiver?», soulève la directrice générale.

«Nous dépassons depuis 10 ans les normes prévues pour la grandeur que nous avons. Nous mettons depuis six ans de l’argent de côté. Nous avons presque un million de dollars dans notre compte de banque et sommes prêts à mettre notre contribution. Nous ne demandons pas juste un don ou une contribution du gouvernement, nous sommes prêts à faire sa part», assure Jennifer Henry.

L’aéroport de Bathurst a reçu ses premiers vols commerciaux en 1969. Vingt ans plus tard, Air Nova, devenue par la suite Air Canada Jazz, assura une liaison régulière à destination de Montréal. Le 25e anniversaire de partenariat sera souligné à Bathurst jeudi, à l’aéroport même.