La Québécoise Maison Laprise s’installe à Grand Tracadie-Sheila

GRAND TRACADIE-SHEILA – Le géant québécois de la fabrication et de la commercialisation de maisons préusinées, Maison Laprise, s’installe dans la Péninsule acadienne. L’entreprise, qui compte 200 employés et 20 succursales au Québec, souhaite agrandir son marché dans les Maritimes.

Un premier bureau – une première salle d’exposition – est d’ailleurs déjà en fonction à Grand Tracadie-Sheila. L’ouverture officielle est prévue au cours des prochaines semaines.

Maxime Roberge, responsable du développement chez Laprise, confirme la vente de 12 maisons dans la province jusqu’à maintenant. On en prévoit le double d’ici l’automne.

L’entreprise, qui existe depuis 1989, désire développer les marchés de Moncton, Dieppe, Fredericton, Edmundston et Saint-Jean, notamment. Maison Sélection, de l’entrepreneur Philippe Noël, est le distributeur exclusif des produits Laprise – fabriqués au Québec – en Atlantique. 

«Ça fait environ cinq ans qu’on y pense (développer les Maritimes). On voulait voir le marché, voir s’il y avait de l’intérêt. On constate que les gens en région veulent s’investir dans leur projet», explique le directeur de la succursale de Montmagny chez Maison Laprise, Steve Bernier.

«Il y a beaucoup d’intérêt. Ça dépasse nos attentes», ajoute le directeur des ventes pour Maison Sélection, Paul Thébeau.

Pour l’instant, quatre employés de Grand Tracadie-Sheila travaillent dans les bureaux de Laprise, situés sur la rue Principale dans l’ancien salon de quilles.

«Notre but n’est pas de voler des emplois, mais d’en créer. On achète des matériaux dans les quincailleries locales. On donne
100 % des contrats à des entrepreneurs locaux. Le tiers des composantes de notre système est acheté localement. On baisse ainsi nos coûts de transport et on favorise les économies locales», mentionne Steve Bernier.

«On engage des électriciens, des plombiers, des entrepreneurs locaux, etc. On utilise des sous-traitants locaux», poursuit Paul Thébeau.

Laprise, qui vend de 300 à 400 maisons par année (un total de 12 000 depuis 1989), n’est pas en territoire inconnu au N.-B.

«Depuis quatre ans, il y avait un représentant chez Atlas Structural Systems, à Inkerman. Philippe Noël, qui est originaire de Tracadie, a ensuite repris le tout (au début janvier). On est allés à Montmagny pour signer une entente», indique M. Thébeau.

Par ailleurs, contrairement à ce qui est souvent véhiculé, les gens de Laprise n’ont connu aucune difficulté lorsqu’ils ont fait affaire avec la Commission de services régionaux de la Péninsule acadienne.

«On n’a pas eu de problèmes. Ils font leur travail et ils le font bien. Ce sont de chics personnes. Ils nous font part des ajustements à apporter et on les apporte», souligne Maxime Roberge.

Maison Laprise est membre platine au concours des sociétés les mieux gérées au pays, pour avoir conservé son titre pendant sept années consécutives. Laprise propose quelque 775 plans de maisons à très haut rendement énergétique.