Sondage FCEI: optimisme à la baisse

MONCTON – L’optimisme des propriétaires de petites et moyennes entreprises a perdu de son ardeur au Nouveau-Brunswick en mars. Les Baromètre de la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante est passé à 61,8 en mars, en perte de trois points, un résultat qui suit la moyenne nationale de 61,5.

«Le niveau d’optimisme était plutôt élevé depuis quelques mois au Nouveau-Brunswick, surtout lorsqu’on le compare aux niveaux que nous avons vus dans les provinces productrices de pétrole, comme Terre-Neuve-et-Labrador et l’Alberta», souligne le Directeur des affaires provinciales de la fédération, Denis Robichaud.

Du côté des plans d’embauche, les choses se présentent bien, puisque 21 % des entrepreneurs prévoient augmenter leurs effectifs contre seulement 6 % qui envisagent plutôt de faire des mises à pied.

Par contre, seuls 34 % des chefs de PME estiment que leur entreprise est en bonne santé, un résultat inférieur à la moyenne nationale et régionale.

«Les propriétaires de PME sont constamment à la recherche de stabilité. Ils n’aiment pas les surprises, et veulent savoir ce qui s’en vient afin de bien préparer l’avenir de leur entreprise. À quelques jours du budget provincial au Nouveau-Brunswick, ils se demandent si le gouvernement leur réserve de mauvaises surprises, comme de nouveaux frais ou des hausses de taxes et d’impôts», ajoute M. Robichaud.

Les résultats du mois de mars 2015 s’appuient sur 929 réponses recueillies auprès d’un échantillon aléatoire stratifié de membres de la FCEI dans le cadre d’un sondage par Internet à accès contrôlé. Les données se fondent sur les réponses reçues jusqu’au 16 mars 2015. Les résultats sont exacts à +/- 3,2 points de pourcentage, 19 fois sur 20. – AN