Edmundston accueillera des spécialistes du bioraffinage

EDMUNDSTON – Divers spécialistes se donneront rendez-vous à Edmundston, du 27 au 29 mai, afin de prendre part à la Conférence du Canada atlantique sur le bioraffinage et la biotransformation.

Le bioraffinage est l’ensemble de technologies qui permettent la transformation des ressources naturelles et des sous-produits industriels en produits de haute valeur ajoutée pour les marchés mondiaux.

Ces innovations pour les industries traditionnelles basées sur les ressources naturelles permettent de créer des emplois, lancer des entreprises et augmenter la prospérité des régions où la biomasse est disponible.

Une douzaine de conférenciers provenant de partout au Canada et de l’Europe seront présents pour discuter du sujet.

Selon ses organisateurs, la conférence devait être au départ un événement regroupant des intervenants de l’Atlantique pour traiter des questions actuelles en matière de bioraffinage.

Mais au fil des mois, a-t-on fait savoir, elle est devenue une activité de plus grande ampleur avec la présence de conférenciers internationaux qui, on l’espère, sera le point de départ de partenariats stratégiques.

Ils traiteront de sujets comme les biocarburants, la bioénergie, les possibilités offertes par les bactéries marines, les technologies de transformation en agriculture et les technologies à valeur ajoutée pour la foresterie de manière à refléter la proximité de la région d’Edmundston avec de grandes scieries et aux opérations forestières.

Des intervenants de l’industrie, du milieu académique et du secteur public participeront à une table ronde portant sur l’avancement des occasions régionales du bioraffinage. La discussion explorera la façon dont le Canada atlantique peut transformer ces innovations pour favoriser la croissance économique.

Un expert de la bioéconomie aux Pays-Bas, Chris de Visser, sera du rendez-vous. Dans son pays, il dirige le centre de mise en œuvre et d’essais sur les ressources renouvelables ACCRES. L’établissement tente de développer des innovations en partenariat avec des entreprises privées et des établissements de recherche. Il possède un site pilote qui sert de modèle pour le bioraffinage industriel à petite échelle.

La première journée de l’événement comprendra une journée complète de visites technologiques auprès d’entreprises et d’établissements de recherche.

Les participants s’arrêteront notamment dans le Restigouche-Ouest, chez Groupe Savoie et Produits forestiers DAVIA (producteur de sève biologique) ainsi qu’à Grand-Sault pour des visites au Centre précommercial de technologies en bioprocédés du Collège communautaire du Nouveau-Brunswick et la ferme LaForge Bioenvironmental qui produit du biogaz et de l’énergie à partir de ses déchets.

Le Collège communautaire du Nouveau-Brunswick ainsi que son Centre précommercial de technologies en bioprocédés de Grand-Sault, Springboard Atlantic et BioNB sont les organisateurs de cette conférence.