Edmundston propose des incitatifs pour son développement économique

Les trois nouvelles initiatives ont été présentées par Micheline Lavoie (CBDC) ainsi que les représentants municipaux Georges Roy, Isabelle Laplante Pascal Hudon et le maire Cyrille Simard. - Acadie Nouvelle: Gilles Duval
Les trois nouvelles initiatives ont été présentées par Micheline Lavoie (CBDC) ainsi que les représentants municipaux Georges Roy, Isabelle Laplante Pascal Hudon et le maire Cyrille Simard. – Acadie Nouvelle: Gilles Duval

EDMUNDSTON – La Ville d’Edmundston consentira 300 000 $ sur trois ans dans trois programmes municipaux visant à stimuler les investissements économiques sur son territoire.

La municipalité donnera son appui financier pour le démarrage d’entreprises, la rénovation de façades et le soutien aux investisseurs. Chaque initiative disposera d’une enveloppe de 100 000 $ pour les trois prochaines années.

Les trois programmes seront en vigueur dès le 1er juin. Ils seront sous l’égide du nouveau Service de développement de la Ville d’Edmundston dont l’objectif est de favoriser les investissements, le démarrage d’entreprises et la création d’emplois.

La première initiative, Entreprendre c’est dans ma nature!, en sera une pour le démarrage d’entreprises. Pour toute nouvelle compagnie qui verra le jour à l’intérieur de ses limites, la municipalité s’engage à défrayer ses coûts de loyer pour les trois premiers mois jusqu’à concurrence de 2500 $. Si elle est créée au centre-ville, l’incitatif sera doublé à six mois et un maximum de 5000 $.

Le deuxième programme, Rénover c’est dans notre nature!, concerne la rénovation des façades.  La municipalité versera 500 $ pour la préparation des esquisses et remboursera l’équivalent de 30 % (maximum 3000 $) pour les matériaux durables admissibles. Encore là, si l’entreprise qui entreprend cette démarche est située au centre-ville, la Ville bonifiera son remboursement à 50 % (maximum 5000 $).

La Corporation au bénéfice du développement des collectivités (CBDC) du Madawaska sera partenaire de l’initiative et offrira un prêt additionnel à un taux de 5 % jusqu’à un maximum de 50 000 $. L’initiative sera offerte pour les entreprises sur l’ensemble de son territoire s’étendant de Saint-François à Rivière-Verte.

Pour la troisième mesure Investir, c’est dans ma nature!, la Ville d’Edmundston offrira un soutien aux investisseurs qui construiront des unités de quatre logements et plus ou des édifices commerciaux de plus de 300 000 $. L’appui non remboursable sur trois ans, qui dépendra de la taille et la valeur du projet, pourra atteindre plus de 60 000 $.

Ces mesures sont mises en place pour une première période de trois ans. Une analyse suivra au terme du programme. Le directeur du Service de développement économique, Georges Roy, a précisé que les demandes seront considérées sous la formule «premiers arrivés, premiers servis».

Le maire Cyrille Simard estime que ces initiatives déclencheront du mouvement économique dans la localité.

«Elles peuvent nettement faire la différence auprès d’un investisseur. Ce sont des outils pour faire de la prospection, attirer des entreprises, encourager le développement commercial et embellir notre centre-ville», a-t-il dit.

Selon le maire Simard, il s’agit d’une première vague d’incitatifs économiques et d’autres initiatives seront annoncées bientôt.

«Nous rassemblons nos forces vers des efforts communs. On ne réussira peut-être pas tout ce qu’on va entreprendre. Mais nous espérons que ces mesures auront un impact concret sur notre développement économique», a-t-il ajouté.