L’Aéroport de Saint-Léonard sera fermé cet hiver

Faute d’avoir pu en venir à un partenariat afin d’assurer son ouverture, l’Aéroport de Saint-Léonard sera fermé cet hiver.

Les dirigeants d’Aéroport du Madawaska Airport Inc. (AMA) ont confirmé cette intention.

Dans ce dossier, la Commission des services régionaux du Nord-Ouest a démontré son intérêt pour venir en aide au propriétaire de l’infrastructure. Comme rien n’a abouti, les dirigeants d’Aéroport du Madawasa Inc. ont décidé de concentrer leurs efforts uniquement sur les infrastructures d’Edmundston durant la prochaine saison hivernale.

«Nous avons eu des discussions avec la Commission des services régionaux du Nord-Ouest. Mais aucune proposition officielle n’a été soumise. Notre but est de limiter les dépenses et nous allons donc accorder la priorité à nos projets à nos installations de Saint-Jacques», a dit le président d’Aéroport du Madawaska Inc., Luc Michaud.

Il a précisé que devant l’absence d’une entente nécessaire afin de faire fonctionner l’aéroport de Saint-Léonard, son organisme doit se tourner vers un plan moins dispendieux.

Pour maintenir un service à long terme dans la région, son organisme a décidé de prioriser l’aéroport municipal du Madawaska à Saint-Jacques.

Dans le but de pouvoir continuer à offrir les services nécessaires pour les mesures d’urgence, Aéroport du Madawaska a entamé les étapes visant à améliorer les installations de l’aéroport de Saint-Jacques.

«Elles étaient rendues nécessaires pour maintenir l’accès à des services d’urgence à un aéroport dans le Nord-Ouest», a-t-il indiqué.

Selon Luc Michaud, Aéroport du Madawaska veut faire du développement économique avec des projets concrets à l’aide des fonds dont l’organisme dispose.

Les réparations prévues à l’aéroport de Saint-Jacques seront effectuées à la piste, au système d’éclairage ainsi que l’édifice du terminal.

L’an dernier, l’organisme a amorcé le processus d’installation d’un système d’approche par positionnement satellite (GPS). La démarche suit son cours auprès de NAV Canada et selon M. Michaud, il devrait être fonctionnel cet automne.

Il a laissé entendre que des négociations sont en cours pour les services de météo avec NAV Canada afin de modifier le contrat actuel et procéder à l’installation de boîtes automatisées à Saint-Jacques comme il en existe à plusieurs autres petits aéroports au pays.

Le président Michaud soutient qu’après analyse, les réservoirs souterrains à Saint-Jacques sont conformes et en bon état.

«Nous allons pouvoir vendre de l’essence d’aviation, ce qui nous permettra d’augmenter nos revenus et l’achalandage à Saint-Jacques», a-t-il poursuivi.

Dossier clos pour la CSRNO

La Commission des services régionaux du Nord-Ouest (CSRNO) se range derrière la décision d’Aéroport du Madawaska Airport Inc. puisque cela permet à tout le moins de maintenir un aéroport fonctionnel dans la région.

La commission a créé un groupe de travail afin d’identifier comment elle pourrait venir en aide à Aéroport du Madawaska Inc. afin de maintenir les services existants à Saint-Léonard. Il a été mentionné à maintes reprises que l’appui le plus urgent était de nature financière.

«Il y a eu une prise de conscience autour de notre table. Les gens ont semblé réaliser où étaient les besoins et qui étaient les utilisateurs. On nous dit que l’avion-ambulance continuera à atterrir dans la région. À partir de là, nous sommes satisfaits. Pour nous, le dossier est clos et nous allons continuer de collaborer avec eux», a dit le président de la commission, Pierre Michaud.

Des équipements de l’Aéroport de Saint-Léonard seront probablement transférés à celui de Saint-Jacques.

«Nous avons demandé s’il était possible qu’on nous cède aussi l’Aéroport de Saint-Léonard pour 1 $ comme lorsqu’eux en sont devenus propriétaires, ce qui a été refusé. Nous avons aussi demandé s’il était possible que les deux aéroports fonctionnent encore l’hiver prochain, la réponse a été négative. Nous avons demandé comment il en coûterait pour administrer les installations. On nous a parlé de 75 000 $ sans nous fournir de détails additionnels», a ajouté M. Michaud.

Un fardeau financier

L’Aéroport régional de Saint-Léonard semble être un fardeau financier pour ses propriétaires.

Selon le président d’Aéroport du Madawaska Airport Inc., Luc Michaud, de nombreuses dépenses ont été encourues dans l’entretien et la maintenance des équipements de l’aéroport de Saint-Léonard l’hiver dernier.

«Les dépenses d’opération ont été très difficiles à payer, compte tenu que les équipements nécessitent constamment des réparations. Le chauffage et l’entretien du bâtiment coûtent très cher. Les fonds dont nous disposons ne suffisent pas pour garder cette infrastructure à un niveau adéquat de fonctionnement. Nous allons nous concentrer à faire du mieux qu’on peut avec les moyens à notre disposition», a souligné M. Michaud.