Confiance des entreprises: écart régional à cause du pétrole

La faiblesse soutenue des cours du pétrole brut continue de peser davantage sur certaines régions du Canada que d’autres, ce qui creuse un fossé au chapitre de la confiance des entreprises, a observé la Banque du Canada.

 

Selon l’enquête estivale de la banque centrale sur les perspectives des entreprises, les sociétés des Prairies s’attendent à voir leurs ventes diminuer au cours des 12 prochains mois, essentiellement parce que le choc lié au plongeon des prix du pétrole s’est étendu à tous les secteurs.

Cependant, la Banque du Canada observe un raffermissement de la demande dans les régions qui sont moins exposées au secteur de l’énergie.

Dans l’ensemble, l’enquête rapporte que les entreprises qui ont vu la croissance de leurs ventes accélérer ces 12 derniers mois sont plus nombreuses que celles qui l’ont vu ralentir, mais dans une moindre mesure que lors des enquêtes précédentes. En outre, le solde des opinions des firmes qui s’attendent à ce que leurs ventes progressent ces 12 prochains mois s’est légèrement amélioré.

L’enquête signale par ailleurs une augmentation modeste des investissements pour des machines et du matériel dans la prochaine année.

Cependant, des différences régionales marquées se dessinent à cet égard. Les intentions de dépenses sont plus importantes dans le centre du Canada et le secteur manufacturier, tandis que les régions et secteurs liés au secteur de l’énergie s’attendent à voir leurs dépenses diminuer.