Le bénéfice de la Financière Manuvie a reculé de 37 %

Le bénéfice de Manuvie a perdu du terrain. - Archives
Le bénéfice de Manuvie a perdu du terrain. – Archives

La Financière Manuvie a affiché jeudi un bénéfice net attribuable aux actionnaires ordinaires de 571 millions $ pour le deuxième trimestre, en baisse de 37 % par rapport à celui de 907 millions $ réalisé à la même période l’an dernier.

 

L’assureur établi à Toronto a principalement attribué la baisse de son résultat net à l’incidence directe des variations de taux d’intérêt.

Le bénéfice des activités de base, qui exclut l’impact des variations de taux d’intérêt, s’est cependant chiffré à 902 millions $, en hausse de 29 % comparativement à celui de 701 millions $ de la même période l’an dernier.

Le profit des activités de base par action a atteint 44 cents, contre 36 cents un an plus tôt. Les analystes attendaient plutôt un bénéfice des activités de base par action de 45 cents, selon les prévisions recueillies par Thomson Reuters.

Les produits totaux de Manuvie se sont chiffrés à 1,1 milliard $, en regard d’un total de 13,2 milliards $ l’an dernier. Cette brusque chute des produits s’expliquait par une perte réalisée et latente de 10,2 milliards $ sur les actifs servant de soutien aux passifs des contrats d’assurance et de placement et au programme de couverture à grande échelle, attribuable aux augmentations des taux d’intérêt en Amérique du Nord.

En excluant les pertes latentes, les produits ont totalisé 11,3 milliards $, contre 9,1 milliards $ au deuxième trimestre de 2014. Cette croissance de 23,6 % s’expliquait par l’accroissement des produits d’honoraires attribuable à l’augmentation des actifs dans les activités de gestion de patrimoine et d’actifs, ainsi que par le raffermissement du dollar américain.

Les souscriptions de produits d’assurance ont grimpé de 36 % en Asie et de 28 % au Canada, contre 2 % aux États-Unis. Dans l’ensemble, les souscriptions de produits d’assurance ont totalisé 771 millions $, une hausse de 27 % par rapport à la même période l’an dernier.

Les apports nets tirés des activités de gestion de patrimoine et d’actifs ont augmenté à 14,5 milliards $, soit plus du double de ceux du deuxième trimestre de 2014.

«Nous avons continué d’enregistrer une croissance robuste de nos activités de gestion de patrimoine et d’assurance vie, notre résultat tiré des activités de base a progressé (…) et nos actifs gérés et administrés ont atteint 883 milliards $», a souligné dans un communiqué le chef de la direction de la Financière Manuvie, Donald Guloien.

«Le résultat tiré des activités de base a été plus élevé que nos prévisions, mais le résultat net a été moins élevé que prévu en raison des variations des taux d’intérêt», a-t-il
expliqué.