Palmarès FCEI: Moncton sort du top 10

Moncton sort du top 10 de la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante, mais demeure la meilleure grande ville en Atlantique où brasser des affaires.

La région métropolitaine de Moncton s’est classée au 11e rang au palmarès des grandes villes au pays où il fait bon d’être entrepreneur. La municipalité a seulement perdu 0,2 point, mais c’était assez pour la faire glisser d’une position.

«Même si Moncton a baissé de 0,2 au classement, il faut avouer que c’est une petite variation et Moncton est quand même bien classé en étant la seule ville en Atlantique qui se trouve sur la liste du top 20», a précisé Louis-Philippe Gauthier, directeur provincial pour la FCEI.

À la corporation de développement économique du Grand Moncton, 3+, on se dit très satisfait de ce classement, et ce, surtout lorsqu’on se compare à d’autres grandes villes qui ont subi de grandes dégringolades dans le palmarès.

«En fait, on est quand même très heureux parce que nous sommes parmi les 11 premiers. On voit des régions comme Regina qui est passée de la 9e à la 28e et pour nous, la 11e, c’est quand même très bien», a indiqué le président-directeur général de 3+, Éric Mourant.

Afin d’établir son palmarès, la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI) analyse plusieurs indicateurs et leur attribue des points. Elle s’interroge sur les possibilités de croissance, la qualité de vie et d’autres facteurs comme le fait de savoir si les entrepreneurs comptent embaucher davantage.

Plus de 25% des entrepreneurs de Moncton croient embaucher de nouvelles personnes au cours de la prochaine année et plusieurs sont très positifs envers leur avenir.

«Moncton est la seule grande ville de l’Atlantique qui a fait le top 20. Alors, déjà là, c’est une bonne note. Si on regarde aux détails du rapport, Moncton est aussi classé 7e au Canada dans la catégorie de la perspective entrepreneuriale, c’est-à-dire que Moncton est la 7e ville au pays quand ça vient au positivisme des entrepreneurs», a souligné M. Gauthier.

Au classement général, c’est-à-dire en incluant les moyennes et les grandes villes dans le palmarès, Moncton arrive au 41e rang au pays et en 4e position en Atlantique. En omettant toutefois les tailles des villes, ça revient à «comparaître des pommes à des oranges», rappelle M. Gauthier.

Pour 3+, un tel palmarès permet de mesurer la performance de la région dans le domaine entrepreneurial. La corporation de développement économique ne compte d’ailleurs pas être hors du top 10 trop longtemps. Un plan est en préparation.

«Ce sont des indicateurs. Dans notre région, la corporation 3+ et les trois municipalités de Dieppe, Moncton et Riverview, nous sommes à travailler ensemble pour développer un plan stratégique de développement économique régional. Donc, on est peut-être en 11e place cette année, mais on vise à faire encore beaucoup mieux dans les années à venir», a avancé M. Mourant.

La revue américaine Site Locator a par ailleurs récemment nommé le Grand Moncton comme étant un des 10 meilleurs endroits au Canada où être un entrepreneur.

Palmarès des grandes villes où il fait bon de brasser des affaires

  1. Kelowna (C.-B.)
  2. La périphérie de Toronto (Ontario)
  3. Barrie (Ontario)
  4. Guelph (Ontario)
  5. Sherbrooke (QC)
  6. La périphérie de Calgary (Alberta)
  7. Victoria (C.-B.)
  8. La périphérie de Vancouver (C.-B.)
  9. La périphérie de Montréal (QC)
  10. Abbotsford – Mission ( C.-B.)
  11. Moncton (N.-B.)