Des entrepreneurs en herbe profitent de l’été

De jeunes entrepreneurs pourraient bientôt frapper à votre porte dans le sud-est du Nouveau-Brunswick pour offrir leurs services. Une douzaine de jeunes participent au programme de la Coopérative jeunesse de services.

Ils sont âgés de 12 à 17 ans et ils peuvent tondre votre gazon, peinturer votre clôture, laver votre voiture et plus encore. Ces adolescents de Dieppe profiteront de l’été pour en apprendre plus sur la gestion d’une entreprise en coopérative.

«On leur parle de marketing, de finance, de comptabilité. On leur explique comment mettre sur pied une petite entreprise. Après ça, ils vont faire du marketing et du porte-à-porte pour obtenir des contrats», a expliqué Brandon Thibeau, un des animateurs du programme.

Le programme en est à sa deuxième année dans la région. Il est déjà très populaire.

«On acceptera probablement 12 jeunes cette année, mais on a reçu 97 demandes. Il y a beaucoup d’intérêt».

Après avoir une formation d’une semaine, les jeunes se lanceront en affaires dès le 4 juillet. Chacun est responsable d’aller chercher ses contrats, mais quand un client appelle pour obtenir des services de jardinage, par exemple, le travail sera donné à un des jeunes présents au centre du programme.

«On essaie de s’assurer que tout le monde ait le même nombre de contrats à la fin de l’été», a précisé M. Thibeau.

Dix pour cent des revenus des jeunes sont injectés dans le fonds social de l’entreprise. À la fin de l’été, ce fonds est redistribué à parts égales en forme de ristournes.

Joey Thériault est en 11e année à Mathieu-Martin. Il espère que ce programme l’aidera à développer ses compétences en milieu de travail. Le jeune homme veut plus tard évoluer dans le domaine de l’environnement.

«J’aimerais travailler en environnement pour le gouvernement parce que depuis que je suis tout jeune, l’environnement me tient à coeur et j’aimerais aider à réduire le réchauffement climatique», a-t-il confié.

L’Acadien n’a pas peur des durs labeurs. Il est habitué depuis un jeune âge au travail manuel.

«Mes spécialités, c’est pas mal vague. Depuis que je suis tout petit, je fais des travaux manuels. J’ai fait beaucoup de travaux avec mon père. Je tonds le gazon depuis la 5e année. J’ai fait beaucoup de construction aussi, alors n’importe quoi», a précisé le jeune.

Il existe aussi une Coopérative jeunesse de services à Edmundston depuis quelques années.