Une startup prévoit créer des dizaines d’emplois à Moncton

Dream Payments, une jeune entreprise du secteur des technologies financières, a maintenant pignon sur rue au centre-ville de Moncton. Elle est à la recherche de dizaines d’employés.

La nouvelle venue, qui produit entre autres des appareils qui permettent d’accepter des paiements mobiles, a inauguré ses bureaux sur la rue Main mercredi matin. Des élus et plusieurs membres de la communauté d’affaires étaient au rendez-vous.

Le PDG de Dream Payments, Brent Ho-Young, explique que des produits y seront vendus et développés. L’équipe sera en partie composée d’employés d’ailleurs dans le monde, précise-t-il.

«Dream Payments s’est bâti une équipe internationale, avec des gens jusqu’en Russie et au Vietnam. On amène tous ces gens à Moncton. Ils vont amener leur famille, construire leur vie et s’intégrer à la communauté au cours des prochaines années.»

Le PDG de Dream Payments, Brent Ho-Young, peu après l’ouverture officielle des bureaux du centre-ville de Moncton. − Acadie Nouvelle: Pascal Raiche-Nogue

L’entreprise basée à Toronto dont l’équipe compte présentement une quarantaine de membres, prévoit aussi embaucher de nombreux travailleurs de la région au cours des prochaines années.

Elle organise d’ailleurs une foire d’emplois, jeudi de 11h30 à 14h, dans ses bureaux du 844 rue Main afin de rencontrer des développeurs web, des développeurs de serveurs juniors et des développeurs QA.

«On souhaite embaucher au moins deux douzaines de personnes lors de la foire d’emplois», affirme Brent Ho-Young.

Sans avancer de somme, il ajoute que les salaires qu’il offre sont «très compétitifs».

Lorsqu’on lui souligne que certaines entreprises technologiques ayant ouvert leurs portes
dans la région ont de la difficulté à mettre la main sur les travailleurs spécialisés dont ils ont besoin, il affirme qu’il a développé une stratégie de recrutement avec l’agence gouvernementale Opportunités NB.

«Cela comprend la promotion de Dream Payments dans les universités de la région et de travailler avec la province pour attirer des employés d’ailleurs dans le monde. (…) On croit qu’en mélangeant du talent de l’étranger à la communauté locale, on pourra atteindre nos objectifs de création d’emplois à Moncton.»

Il affirme que son choix s’est arrêté sur Moncton au terme d’une recherche exhaustive de villes «qui peuvent accueillir une équipe diversifiée provenant de partout dans le monde et qui donnent accès à des ingénieurs en logiciels talentueux» et que «Moncton s’est démarqué aux dépens d’autres villes.»

Les responsables de l’entreprise n’ont pas souhaité préciser quelle aide financière
ils ont reçue du gouvernement provincial ou d’Opportunités NB. Ils indiquent cependant qu’une annonce sera faite à ce sujet l’automne prochain.