Shediac: un Vendredi fou après tout le monde qui rapporte

Les marchands de Shediac font le plein de rabais et d’offres spéciales ce vendredi. La 4e de l’annuel Vendredi fou (Black Friday) de Shediac aura lieu toute la journée, auprès de 38 participants.

Encourager les gens à acheter local pour faire leurs cadeaux de Noël est difficile lorsqu’on se trouve aux portes du plus grand centre d’achat du Nouveau-Brunswick, d’où l’importance de faire preuve d’ingéniosité.

Anne McGraw, directrice générale de l’organisme Centre-ville Shediac, l’a bien compris.

Pour la 4e année, la municipalité tient son événement Vendredi fou de Shediac, une semaine après tout le monde. L’initiative porte ses fruits, dit-elle.

«Il y a beaucoup d’achalandage. Plusieurs d’entre eux nous disent que c’est une de leurs journées les plus occupées. Ils apprécient d’avoir un gros “boom” de clients tout juste avant les fêtes.»

Des gens de partout au Nouveau-Brunswick prennent la direction du Grand Moncton pour compléter leur liste de cadeaux de Noël. Shediac étant à 20 minutes de route de la Place Champlain, il est nécessaire de mettre en place des initiatives pour sensibiliser les clients à l’achat local. La ville a d’ailleurs mis en branle une campagne de publicité Facebook intitulée Shediac pour vos achat$.

Shediac mise sur ses forces pour tenir tête aux gros compétiteurs: un service personnalisé et des produits uniques, explique Anne McGraw.

«Les gens se connaissent, se saluent, jasent de leur journée et font de belles rencontres. Dans les gros centres, les gens se bousculent, c’est toujours pressé, c’est plus froid. Nous avons aussi des produits qui ne se trouvent pas dans des magasins de franchise.»

Anne McGraw est heureuse de voir l’événement prendre de l’ampleur au fils des ans. À la première, en 2014, ils étaient 30 participants. Ils sont aujourd’hui 38. En demeurant des participants, c’est signe que les marchands y trouvent leur compte.

Un joaillier satisfait

Alain Desrosiers est propriétaire d’une joaillerie qui porte son nom. Installé dans le centre commercial Centre-Ville, il attend avec impatience le Vendredi fou de Shediac. Il y participe depuis l’acquisition de son entreprise, il y a trois ans.

Il offre des chèques cadeaux et des rabais allant jusqu’à 50%.

«C’est une excellente initiative le Vendredi fou (de Shediac). Nous, on voit le bénéfice. On peut voir une augmentation de clientèle d’environ 30%. Ça fait une belle différence sur notre chiffre d’affaires.»

Le joaillerie Alain Desrosiers affiche une augmentation de 30% de sa clientèle, en moyenne, lors du du Vendredi fou de Shediac. – Acadie Nouvelle: Anthony Doiron

Il espère que l’événement fera longue vie.

«Madame McGraw et son équipe font de l’excellent travail pour aider les entrepreneurs à faire de bonnes affaires. C’est grâce à ce genre d’initiative que Shediac réussit à ressortir du lot.»

Une tradition à Shediac

Le Vendredi fou de Shediac est là pour rester, assure le président de Centre-ville Shediac. Denis Landry est propriétaire de l’Auberge Gabrièle, qui a pignon sur la rue main.

Il y a eu un certain doute après les deux premières années de l’événement, confie-t-il, mais les organisateurs ont cru bon de persévérer.

Denis Landry offre lui-même des chèques cadeaux, qui partent comme des petits pains chauds, dit-il.

«L’an dernier, j’ai eu un monsieur qui est venu m’en acheter cinq. Ça lui fait 100$ d’économie sur nos repas et ça fait d’excellents cadeaux de Noël aussi.»

Les certificats cadeaux de l’Auberge Gabrièle s’envolent comme des petits pains chauds, lors du Vendredi fou de Shediac. – Acadie Nouvelle: Anthony Doiron

L’événement a finalement fait ses preuves et la municipalité souhaite aujourd’hui en faire une tradition.

«Nous faisons des sondages auprès des entrepreneurs et nous avons d’excellentes rétroactions sur le Vendredi fou (de Shediac). Les entrepreneurs adorent ça. Même les clients vont patienter jusqu’à cette journée pour venir faire leurs achats. Même des gens de Moncton!»