Une délégation du Nouveau-Brunswick explore les possibilités du marché de la Chine

Les produits néo-brunswickois étaient en vedette en Chine, cette semaine. Une délégation de 17 entreprises est à l’oeuvre de l’autre côté de l’océan Pacifique jusqu’à dimanche.

«Ce n’est pas un gros marché, ce n’est pas un immense marché: c’est un marché gigantesque.»

C’est dans ces mots que Serge Colin, président de ClariTech Innovations de Boudreau-Ouest, près de Shediac, a décrit le potentiel d’affaire dans l’Empire du Milieu.

Depuis dimanche, M. Colin propose aux investisseurs chinois sa technologie de qualité de l’air résidentielle. L’Acadie Nouvelle l’a joint par téléphone alors qu’il retournait à son hôtel suivant une journée de prospection, mercredi.

Même s’il n’a encore aucune commande en Chine, l’homme d’affaires du Sud-Est croit dans le potentiel du marché. Il explique que ce pays fait face à de «sacrés problèmes de qualité de l’air», puis souligne que sa technologie y est pratiquement inexistante.

«Les rendez-vous qui avaient été organisés pour moi se sont avérés concrets et fructueux. La technologie qu’on propose sur le marché a du sens ici en Chine. Aussi, les gens que j’ai rencontrés ont trouvé intéressante la technologie qu’on a développée. Ce n’est pas nécessairement utilisé ou appliqué ici.»

Une mission d’affaire en Chine n’est naturellement pas sans défis. Heureusement, la délégation néo-brunswickoise a des traducteurs et des interprètes à sa disposition.

«La première barrière est celle de la langue. Elle est majeure ici. Non seulement on ne partage pas la même langue, mais on est très loin de leur culture et encore plus éloigné de leur langage non verbal. Heureusement, le traducteur est là pour niveler l’écart et s’assurer que l’information qu’on échange est parfaitement intelligible.»

La délégation néo-brunswickoise est dirigée par la lieutenante-gouverneure, Jocelyne Roy Vienneau, et le ministre de l’Aquaculture et des Pêches, Rick Doucet. La mission d’une semaine d’Opportunité NB a été lancée dimanche.

«Les consommateurs chinois veulent des produits sains et de qualité supérieure ainsi que les meilleurs services pour eux et pour leurs enfants. Les entreprises du Nouveau-Brunswick ont la capacité et l’expérience nécessaires pour leur offrir ce qu’il y a de meilleur», affirme M. Doucet.

La délégation doit signer une entente de jumelage avec la province chinoise d’Hebei. La région peuplée de 73 millions d’habitants sera désignée «zone économique spéciale» afin de promouvoir le développement dans la région.

Outre ClariTech, les entreprises participantes comprennent entre autres Oxford Frozen Foods, Omera Shells, de Richibucto, Maison Beausoleil, de Neguac, Prelam Enterprises, de Moncton, et Bay Shore Lobster, de St George.