La bière artisanale en vedette au centre-ville de Bathurst

Tranquillement, le centre-ville de Bathurst reprend vie. Des entrepreneurs misent notamment sur la bière artisanale pour stimuler les efforts de revitalisation.

René Legacy vient d’ouvrir la Brasserie Four Rivers avec deux de ses fils, Christopher et Stephen et son beau-frère, René Landry, dans un ancien concessionnaire Toyota, près du centre-ville.

Le projet est né il y a cinq ans, autour de l’arbre de Noël de la famille Legacy.

«Mes garçons étaient aux études à Halifax et le phénomène des microbrasseries commençaient à prendre de l’ampleur un peu plus. Ils ont ramené différents produits de Halifax. On a commencé à en parler pour savoir s’il serait possible de faire quelque chose de semblable à Bathurst. On trouvait que ça manquait dans la région Chaleur», explique M. Legacy.

L’idée a été mise sur la glace peu après, mais la famille a repris le projet en main en 2016.

«On a commencé à faire de la recherche. On a fait un plan d’affaires pour déterminer ce qu’il faudrait faire à chaque étape. En fin de compte, il n’y a jamais eu un moment où on s’est dit qu’on n’y allait pas de l’avant.»

Éventuellement, ils ont fait appel aux services de Simon Walder, un ancien brasseur chez Molson et Steamwhistle, à Toronto.

Leur objectif est d’initier la population aux plaisirs des bières artisanales, tout en restant à la portée de tous.

«Il faut développer le palet. On veut que les choses soient intéressantes, mais on veut que nos bières soient accessibles. Elles ne sont pas trop fortes.»

Depuis l’ouverture de l’entreprise, il y a quelques semaines, M. Legacy constate un engouement pour le produit vendu par sa brasserie.

«Il y a tout un mouvement autour des microbrasseries où les gens viennent pour socialiser. Ici, par exemple, les gens viennent pour jaser. On dirait qu’on revient un peu au vieux style où les gens sortent pour voir d’autres gens au lieu de rester sur les médias sociaux.»

Une visite chez le Bootlegger

Ailleurs au centre-ville, Michael Petrovici, Katherine Lanteigne et Éric Boudreau, trois jeunes entrepreneurs de Bathurst, ont ouvert le bar Au Bootlegger, il y a près d’un an. Aujourd’hui, ils servent 19 bières du Nouveau-Brunswick en fût, y compris la bière Four Rivers et la bière AKA, également brassée à Bathurst.

«Notre objectif est de promouvoir un maximum de produits locaux que possible. Lorsque nous avions commencé, personne ne brassait de la bière ici à Bathurst, alors c’est super de voir que c’est le cas un an plus tard», dit Michael Petrovici.

Michael Petrovici s’est installé à Bathurst il y a seulement quelques années, après avoir passé plusieurs années à Calgary. En peu de temps, l’entrepreneur originaire de la Roumanie est tombé amoureux de la région.

Il est heureux de participer au renouvellement du centre-ville de Bathurst. En plus du Bootlegger, plusieurs nouveaux restaurants ont ouvert leurs portes au cours des dernières années.

«C’est une source de motivation. Je veux que ça bouge au centre-ville. D’après moi, ce n’est qu’un début. Il est temps que notre génération commence à prendre les choses en main. On ne peut rester les bras croisés et ne rien faire.»