Coopérative de Caraquet: un dernier déficit avant les profits?

La Coopérative de Caraquet a enregistré un déficit d’environ 340 000$ pour l’année financière 2016-2017.

L’année précédente, le déficit s’élevait à plus de 1,8 million de dollars.

Les dirigeants précisent qu’à la fin de l’exercice financier 2017, le bâtiment de l’ancienne quincaillerie BMR n’avait pas encore été vendu, ce qui a été le cas quelques mois plus tard. En faisant abstraction des dépenses reliées à la quincaillerie, la coopérative aurait fait un profit de plus de 265 000$.

On s’attend d’ailleurs à des surplus dans les prochaines années.

«Au point de vue opérationnel, on a eu un surplus. À partir de cette année, on prévoit qu’il y aura juste des surplus, à moins d’un imprévu. Tous les anciens bâtiments sont maintenant vendus. Il reste juste la Coop IGA et notre Bonisoir Shell. Avec ces deux entreprises-là on prévoit faire un surplus», précise la directrice générale, Christine Robichaud.

La situation financière reste toutefois précaire.

«Nous sommes encore précaires parce que nous avons quand même des dettes à payer. Notre parc d’équipement doit être payé à Sobeys. En 2022, nous terminons ce paiement là», explique Mme Robichaud.

La coopérative a tenu une assemblée générale mardi soir, à laquelle 121 personnes ont assisté.