Fermeture de Dr. Oetker: une foire de l’emploi se tiendra à Saint-André

Il y a une lueur d’espoir pour les cent quatre-vingts employés de l’usine Dr. Oetker qui perdront sous peu leur emploi et pour les personnes de la région de Grand-Sault qui sont activement à la recherche d’un boulot.

Une foire de l’emploi se tiendra les 1er et 2 mai, et ce grâce à l’implication de la Chambre de commerce de la Vallée, des municipalités de la grande région de Grand-Sault, du gouvernement du Nouveau-Brunswick ainsi que du député Chuck Chiasson qui ont tous contribué à rendre l’événement possible.

L’activité doit se dérouler au Centre récréatif de la Communauté rurale de Saint-André.

La foire devrait réunir plusieurs employeurs à la recherche de travailleurs qualifiés et chercheurs d’emploi.

«Beaucoup de personnes à la recherche d’un emploi et inversement des employeurs à la recherche de travailleurs contactent l’administration de la Communauté rurale de Saint-André. C’est un événement qui ne fera certainement pas de tort à la région», a expliqué Marcel Levesque, le maire de l’endroit.

«On parle quand même de 300 emplois à combler. Ce n’est pas rien», a affirmé de son côté le maire de Grand-Sault, Marcel Deschênes.

D’anciens travailleurs de l’entreprise Dr. Oetker Canada accueilleront avec soulagement la tenue de cette foire de l’emploi.

Rappelons que le géant de l’industrie alimentaire a annoncé en janvier qu’elle ferme son usine de production de pizza située à Saint-André à la fin mai.

La nouvelle a eu l’effet d’une bombe auprès des élus et de la population de la région de Grand-Sault.

Différents intervenants clés liés au domaine de l’emploi et de l’éducation postsecondaire devraient être présents à la foire d’emploi, tout comme plusieurs entreprises qui sont actuellement en pleine période de recrutement de personnel.

«Il y a ici des gens qui cherchent du travail et des commerces de la région de Grand-Sault qui subissent les effets néfastes de ces pertes d’emplois. Tout le monde devrait sortir gagnant de cette initiative», a résumé le maire Marcel Deschênes.