Grand-Sault: Enflo Canada voit grand

L’entreprise Enflo entend accroître ses activités de production et se tailler une place encore plus grande dans le marché de la fabrication de polytétrafluoréthylène (PTFE).

Des investissements totalisant près de 360 000$ de la part du fabricant et de différents paliers de gouvernement à ses installations de Grand-Sault devraient lui permettre d’augmenter de façon notable sa capacité de production et de créer quatre emplois à temps plein.

Ces emplois s’ajouteront aux 35 qui sont déjà existants au sein de l’entreprise qui a également des installations dans l’État du Connecticut.

La contribution de la part d’Opportunités NB se chiffre à 35 750$. La Société de développement régional contribue également au projet en versant un montant supplémentaire de 53 625$.

Quant au gouvernement fédéral, il verse une contribution remboursable de 90 000$ à Enflo par l’entremise du Programme de développement des entreprises de l’APECA.

Certains diront que l’entreprise est un des secrets les mieux gardés à Grand-Sault dans le secteur industriel et de la fabrication.

Le polytétrafluoréthylène, un type de polymère que produit Enflo Canada à son usine ultramoderne de Grand-Sault, sert différents secteurs de pointe comme l’aérospatiale, la défense, l’énergie, l’industrie automobile, la construction, l’alimentation et plusieurs.

«Au quotidien, il y a des milliers d’applications pour le PTFE, c’est pour cela que nous allons de l’avant avec ces projets d’expansion visant à répondre à une forte croissance de la demande pour nos produits», a expliqué Marc Lamoureaux, le président d’Enflo Canada.

Concrètement, ces investissements permettront la conception, la construction et à l’achat par l’entreprise de trois extrudeuses automatiques.

«Nous avons présentement dix machines, l’ajout de trois autres machines augmentera notre capacité de production de 30%. On s’attend à avoir un produit amélioré», a quant à lui précisé Daniel Bourgoin, le directeur des technologies manufacturières d’Enflo.

«C’est toujours excitant de voir une entreprise de Grand-Sault croître et créer des emplois. On parle ici d’investissements stratégiques et judicieux et du genre d’entreprises que le gouvernement du Nouveau-Brunswick se doit d’appuyer», a à son tour affirmé Chuck Chiasson, le député de la circonscription provinciale Victoria-La-Vallée.