Assomption Vie rapporte des profits à la baisse

Assomption Vie a vu ses profits diminuer pour la cinquième année consécutive en 2018. C’est ce qu’a dévoilé le fleuron acadien lors de son assemblée générale annuelle, vendredi à Moncton.

La compagnie, dont le siège-social est situé en plein coeur du centre-ville de Moncton, a enregistré des résultats après impôts de 7,595 millions $ l’année dernière. C’est 154 000$ de moins qu’en 2017.

Le PDG d’Assomption Vie, Sébastien Dupuis – qui a succédé à André Vincent le 1er janvier après avoir cheminé au sein de la boîte pendant 18 ans – explique que l’année 2018 a été «bonne» malgré les apparences

«Comme on l’a expliqué lors de l’assemblée annuelle, on a atteint nos objectifs. Pour être très très précis, on était à 47 000$ des objectifs que l’on s’était fixés», a-t-il dit en mêlée de presse.

L’un des facteurs qui ont exercé une pression sur les résultats l’année dernière a été l’incertitude sur les marchés financiers internationaux, dit-il.

«Nos actifs sont tous à la valeur marchande. Ce qu’on a connu dans le dernier trimestre de 2018, les marchés financiers ont eu un gros impact négatif au niveau de nos actifs et au niveau de nos revenus. (…) On a été capables de contrebalancer ça par autre chose. C’est pour ça qu’on a fini l’année à l’intérieur des objectifs que nous nous étions fixés.»

S’il reconnaît que les profits ont reculé pour une cinquième année consécutive, il faut remettre les choses en contexte, selon lui.

«C’est sûr que lorsqu’on regarde les dernières années, on pourrait dire que c’est une baisse. Mais si on regarde, ce sont les cinq meilleures années en 115 ans d’histoire. Donc il ne faut pas oublier ça. On a dépassé des niveaux, on se situe maintenant aux alentours de 7 millions (de dollars en profits annuels) tout le temps.»

Si l’on remonte un peu en arrière, on constate effectivement que la baisse des profits au cours des dernières années a été précédée par une hausse marquée de 2013 à 2014. Les bénéfices nets avaient alors augmenté de 41,5% d’un seul coup, passant de 6,9 à 9,8 millions $.

Moncton: un impact «presque minime»

Au printemps 2018, Assomption Vie a été largué par les employés de la Ville de Moncton, qui ont confié la gestion d’une partie de leur fonds de pension à des entreprises de l’extérieur de la province.

La décision avait été vivement critiquée par le PDG de l’époque, André Vincent, qui s’était dit «offusqué».

Son successeur, Sébastien Dupuis affirme que la perte de cet important contrat n’a pas complètement chamboulé les résultats de la compagnie. L’impact de ce pas en arrière a été «presque minime», selon lui.

«On a contrebalancé ça avec des acquisitions d’autres contrats. Honnêtement, ç’a fait mal. C’était un partenaire de longue date, mais vous voyez ici aujourd’hui (vendredi, lors du dévoilement des états financiers) qu’il y a des représentants de la Ville de Moncton. La relation est très bonne.»