Travailler en équipe et préparer l’avenir

Qui aurait cru que préparer du chocolat chaud, fabriquer des gâteries pour chien, concocter des bombes à bain à saveur de lavande ou créer des bracelets de survie pouvait être si enrichissant?

Mon Entreprise est une nouvelle initiative de l’organisme Succès Jeunesse Chaleur et de la CBDC Chaleur. Le programme vise à aider les jeunes à découvrir ou améliorer leurs compétences entrepreneuriales.

Nichole Pacifico, une étudiante de la 10e année de Bathurst High School, souligne que le travail d’équipe qui découle de ce genre de projet forge la persévérance chez ses participants… ainsi qu’une bonne base pour le monde des affaires.

«Nous avons rencontré quelques obstacles durant notre parcours, certains accrochages dans notre groupe. Mais en dépit des épreuves, nous avons décidé de continuer et de terminer ce que nous avions commencé», exprime Nichole.

Au cours des 15 dernières semaines, Nichole et ses coéquipières,Victoria Talbot, Lindsay Hannon et Shanaw Whelton, ont développé une entreprise lucrative nommée Psyke Bath Products.

Psyke Bath Products confectionne des bombes de bain à partir de produits locaux. Les boules parfumées, soit à parfum de lavande, de menthe ou de citron, sont conçues pour se dissoudre dans l’eau et révéler un bracelet à l’intérieur.

«Nous avons surmonté plusieurs périodes difficiles lors de notre projet», affirme Shanaw Whelton, aussi étudiante à BHS. «Je crois, par contre, que ça nous a vraiment permis d’apprendre à travailler en équipe.»

Quatre mois après la conception de Psyke Bath Products, les jeunes entrepreneuses ont réussi à rembourser en entier la bourse qui leur avait été accordée par la CBDC Chaleur.

Par la suite, elles ont choisi de remettre leurs profits, s’élevant à près de 200$, à l’association canadienne pour la santé mentale.

Sharon D. Jagoe, la coordinatrice du projet, ajoute que le programme Mon entreprise ne s’arrête pas uniquement aux jeunes qui pensent entreprendre une carrière en affaires.

«C’est vraiment pour tous les jeunes, dit-elle, car ils vont développer des outils dont ils pourront se servir toute leur vie.»

Notamment, les participants ont eu l’occasion d’élargir leur réseau de contacts, d’expérimenter avec un compte bancaire, une bourse et aussi d’apprendre à suivre un plan d’affaires avec l’appui d’un bénévole assigné.

Mercredi soir, une quarantaine de personnes se sont rassemblées au restaurant Nectar Cuisine Internationale à Bathurst pour célébrer la fin de la première édition et le succès des 14 participants.