Une multinationale en technologie s’implante à Moncton et promet 300 emplois

HCL Technologies, multinationale indienne de services et de conseils en technologie, a ouvert un bureau hier à Moncton, en présence de plusieurs élus. L’entreprise promet une création de 300 postes d’ici trois ans.

«C’est une situation gagnante pour le Nouveau-Brunswick», s’est félicitée la ministre du Développement économique et des Petites entreprises Mary Wilson, en compagnie de plusieurs autres mardi, pour l’inauguration en grande pompe des nouveaux locaux de HCL Technologies, sur l’avenue MacNaughton à Moncton.

Spécialisée dans les services de technologies de l’information, l’entreprise offre notamment du soutien technologique dans des domaines comme la cybersécurité ou le développement et la mise à l’essai d’applications.

« C’est le genre de nouvelles qui fait passer notre province à un autre niveau », s’est réjoui de son côté Trevor Holder, ministre l’Éducation postsecondaire, de la Formation et du Travail.

À l’origine de ce partenariat, Opportunités NB, société d’État chargée d’aider les entreprises à prospérer au Nouveau-Brunswick et de stimuler l’économie dans la région.

«Nous avons commencé à négocier il y a deux ans et demi,en ayant des échanges quasiment quotidiens, explique Stephen Lund, président-directeur général d’Opportunités NB. Nous avons mis en avant les qualités de la province, en démontrant que la région était un bon endroit pour vivre, travailler et s’implanter, pour connaître un beau succès par la suite.»

HCL technologies, qui se targue d’employer 147 000 employés dans 44 pays à travers le monde, fait donc de Moncton son premier bureau au Canada. Jagadeshwar Gattu, vice-président de l’entreprise, explique pourquoi la multinationale s’est laissée convaincre de s’installer ici.

«Nous avons choisi Moncton car Opportunités NB nous a vraiment mis dans de bonnes conditions, souligne-t-il. Ils nous ont trouvé des locaux et nous ont aidé à mettre en place des partenariats avec les universités et collèges, ce qui nous garantit une embauche rapide de talents locaux.»

Si pour l’heure, 50 travailleurs qualifiés de l’étranger ont été recrutés, la compagnie promet en effet la création de 300 postes dans la région au cours des trois prochaines années.

«L’objectif, à court terme, c’est de recruter des diplômés et jeunes talents de la région pour le centre, explique le vice-président.  Nous recherchons des employés, particulièrement pour le secteur des IT (Nouvelles technologies), mais pas uniquement, cela pourra couvrir des domaines variés.»

L’entreprise est admissible à un investissement maximal de 6,3 millions $ de la part d’Opportunités NB, sous la forme d’une remise sur les salaires, d’un prêt-subvention et de contributions non remboursables.