Le taux de chômage s’établit à 6,9 % en février au N.-B.

L’emploi a peu varié en février, et le taux de chômage a augmenté de 0,1 point de pourcentage pour s’établir à 5,6 %, selon ce que rapporte vendredi Statistique Canada.

L’agence note que l’économie canadienne a ajouté 30 300 emplois au cours du mois dernier.

Les économistes s’attendaient en moyenne à une hausse de 10 000 emplois en février et un taux de chômage de 5,6 pour cent, selon la firme de données sur les marchés financiers Refinitiv.

Statistique Canada souligne que bien que l’emploi ait peu varié dans l’ensemble en février, des hausses ont été enregistrées au Québec, en Alberta, en Nouvelle-Écosse et au Manitoba. Peu de variations ont été observées dans les autres provinces.

Au Nouveau-Brunswick, l’emploi est demeuré inchangé, mais le taux de chômage a diminué de 0,6 point de pourcentage pour atteindre 6,9 %, à la suite d’une baisse du nombre de personnes à la recherche de travail.

En février, le nombre de personnes en emploi a progressé dans le commerce de gros et de détail, la fabrication ainsi que dans l’information, la culture et les loisirs. Parallèlement, l’emploi a diminué dans les services professionnels, scientifiques et techniques et dans les services d’hébergement et de restauration.

Peu de variation a été observée pour ce qui est du nombre d’employés, tant dans le secteur privé que public. Le nombre de travailleurs autonomes est demeuré stable.

Au Québec, le taux de chômage a diminué de 0,6 point de pourcentage, passant à 4,5 %, soit le taux le plus bas dans la province depuis 1976.

L’essentiel de la hausse d’emploi observée en février au Québec a eu lieu chez les jeunes de 15 à 24 ans. Leur taux de chômage a diminué de 1,9 point de pourcentage pour s’établir à 6,8 %, ce qui représente aussi le taux le plus bas depuis 1976. Comparativement à février 2019, l’emploi total au Québec a progressé de 66 000, soit une hausse de 1,5 %.

Du côté de la Nouvelle-Écosse, l’emploi s’est accru de 3700 en février. Le taux de chômage a augmenté de 0,4 point de pourcentage pour s’établir à 7,8 %. À l’Île-du-Prince-Édouard, le taux de chômage est passé de 7,5 % en janvier à 8,0 % en février.