Effondrement du prix du pétrole et recul des bourses mondiales

Les prix du pétrole brut ont plongé lundi d’environ 30% en raison d’une dispute de prix entre certains pays gros producteurs.

Face aux incertitudes économiques suscitées par le nouveau coronavirus, ces pays n’ont pu s’entendre sur les mesures à prendre pour ajuster la production afin que les prix soient maintenus.

L’Arabie saoudite a pris la décision de provoquer une forte baisse des prix du baril à la livraison. La Bourse d’Arabie saoudite a reculé de 9,2% à l’ouverture des marchés; le titre du géant pétrolier saoudien Aramco a chuté de 10%.

À la Bourse des matières premières de New York, le cours du pétrole a cédé 10,77$ US, ou 26%, à 30,49$ US le baril, après avoir reculé de 10% vendredi dernier.

Les marchés financiers asiatiques ont fortement reculé lundi. En fin de séance, l’indice Nikkei du Japon avait perdu 1050,99 points à 19 698,76. À Hong Kong, l’indice Hang Seng avait reculé de 1106,21 à 25 040,46.

Sur les marchés internationaux, le dollar canadien valait 73,47 $ US lundi.