Les places boursières mondiales rebondissent au lendemain de la débâcle

La Bourse de Toronto affichait une croissance de 400 points mardi, en matinée, au lendemain de la plus importante déconfiture du marché canadien en une même séance depuis 1987, laquelle a notamment été alimentée par un plongeon des prix du pétrole brut.

L’indice composé S&P/TSX du parquet torontois prenait 429,47 points, soit 3 %, après avoir montré une progression de plus de 500 points à l’ouverture.

Les marchés boursiers ont piqué du nez, lundi, alors que le cours du pétrole brut chutait à un creux de quatre ans. La Russie a refusé, ce week-end, de réduire sa production, ce qui a convaincu l’Arabie saoudite de lancer une guerre de prix en s’engageant à augmenter sa propre production.

Le plongeon du pétrole a eu un impact dévastateur sur le marché, qui s’inquiétait déjà de l’impact économique de l’éclosion du nouveau coronavirus COVID-19, qui est apparu en Chine.

La reprise de mardi semblait se produire sur l’ensemble du marché, y compris dans le secteur de l’énergie, qui avait encaissé d’importantes pertes lundi. Cependant, les gains de plusieurs des grands joueurs du secteur canadien de l’énergie étaient inférieurs à leurs déclins de la veille.

L’action de Suncor Énergie prenait 71 cents à 28,27 $ en début de séance, après avoir dégringolé de près de 18 % lundi. Le titre de Canadian Natural Resources, qui a plongé de près de 30 % lundi, reprenait mardi 64 cents à 22,07 $.

À New York, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles gagnait 701,91 points, soit 2,9 %, à 24 552,93 points, tandis que l’indice élargi S&P 500 prenait 81,36 points, ou 3,0 %, à 2827,92 points. L’indice composé du Nasdaq s’emparait de 242,62 points, soit 3,1 %, à 8193,30 points.

Sur le marché des devises, le dollar canadien se négociait à 73,10 cents US, en baisse par rapport à son cours moyen de 73,54 cents US de la veille.

À la Bourse des matières premières de New York, le cours du pétrole brut avançait de 2,53 $ US à 33,66 $ US le baril, tandis que celui de l’or retraitait de 21,60 $ US à 1654,00 $ US l’once. Le prix du cuivre s’appréciait de 2,15 cents US à 2,5320 $ US la livre.

Les indices européens étaient en hausse de plus de 3 %. En milieu de journée mardi, le FTSE 100 britannique prenait 3,8 %, le DAX allemand 3,2 % et le CAC 40 français, 3,8 %.

La plus importante bourse chinoise a clôturé en progression de 1,8 % et la Bourse de Tokyo, de 0,9 %.