Les marchés boursiers nord-américains plongent

Les craintes entourant les conséquences économiques de la pandémie de la maladie à COVID-19 ont continué à faire plonger les marchés boursiers nord-américains, jeudi.

L’indice composé S&P/TSX de la Bourse de Toronto lâchait 1307,43 points, soit 9,2 %, à 12 962,66 points, en début d’après-midi, après avoir affiché un recul de près de 1600 points plus tôt dans la séance.

Le plongeon sur les marchés torontois et américains, en début de journée, a été assez prononcé pour que des interruptions de négociation soient automatiquement déclenchées.

Les marchés boursiers étaient déjà sous pression ces dernières semaines en raison des craintes liées à la COVID-19, mais les pertes ont repris de plus belle cette semaine après que l’Arabie saoudite a augmenté sa production pétrolière dans le cadre d’une guerre de prix avec la Russie.

Un marché baissier se définit habituellement comme une perte de 20 % par rapport à un récent sommet. Le TSX affiche maintenant un recul de 28 % par rapport à son sommet record de 17 970,51 points atteint le 20 février.

Le plongeon de jeudi survient après que le président américain Donald Trump a fait une annonce télévisée, mercredi soir, au sujet du coronavirus, ce qui n’a pas semblé rassurer les investisseurs.

M. Trump a annoncé des interdictions de voyage en Europe visant à limiter la propagation du virus et a évoqué des plans de baisses d’impôt et d’autres mesures de relance économique, mais n’a pas fourni de détails.

Le déclin du parquet torontois était généralisé.

L’action de la Banque Royale perdait 7,59 $ à 80,28 $, tandis que celle d’Enbridge effaçait 5,33 $ à 37,63 $. Le titre de BCE reculait de 5,40 $ US à 52,62 $.

À New York, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles chutait de 1069,50 points, ou 4,5 %, à 22 483,72 points. L’indice élargi S&P 500 rendait 124,43 points, ou 4,5 %, à 2616,95 points, tandis que l’indice composé du Nasdaq effaçait 380,79 points, ou 4,8 %, à 7571,26 points.

Sur le marché des devises, le dollar canadien se négociait à 72,41 cents US, en baisse par rapport à son cours moyen de 72,75 cents US de la veille.

À la Bourse des matières premières de New York, le cours du pétrole brut reculait de 1,98 $ US à 31,00 $ US le baril, tandis que celui de l’or cédait 61,80 US à 1580,50 $ US l’once. Le prix du cuivre se dépréciait de 4,15 cents US à 2,4605 $ US la livre.