COVID 19: fermetures temporaires chez de grandes chaînes de magasins

La propagation de la COVID-19 au Canada a incité les dirigeants de certaines grandes chaînes de magasins à fermer leurs établissements pour une période indéterminée.

C’est notamment le cas pour les chaînes La Baie, Simons, IKEA et Reitmans; cette dernière possède quelques autres bannières dont Penningtons et Addition Elle.

Certains services continueront toutefois d’être offerts pendant les semaines de fermeture des lieux physiques de ces magasins; ils varieront selon les établissements. Les employés qui étaient à l’horaire de travail des prochains jours devraient être payés, selon les informations livrées par les dirigeants de certaines de ces chaînes.

Plusieurs bannières n’annoncent pour le moment aucun changement. C’est notamment le cas pour les magasins Costco, Dollarama et Home Sense.

La chaîne de magasins de vêtements L’Aubainerie demeure accessible, mais les heures d’ouverture ont été modifiées.

Chez Walmart Canada, les magasins restent ouverts. Le président et chef de la direction, Haio Barbeito, affirme que le détaillant fait de son mieux pour stocker les magasins le plus rapidement possible avec les produits que les clients recherchent actuellement, notamment du désinfectant pour les mains, des produits de papier, des produits de nettoyage et des denrées non périssables.

D’autre part, la page Facebook du Conseil québécois du commerce de détail (CQCD) affiche un message des grandes chaînes d’alimentation du Canada assurant que les consommateurs ne manqueront pas d’aliments ni de produits.

La direction des marchés Metro, qui possède aussi les enseignes Super C, Adonis et Richelieu de même que les pharmacies Jean Coutu, signale qu’en raison d’un volume de visites plus élevé que la normale, le niveau d’inventaire a changé. Des limites aux quantités maximales pouvant être commandées pour certains items ont donc été imposées.

Aux Compagnies Loblaw, le chef de la direction, Galen Weston, affirme que les tablettes vides récemment observées dans les supermarchés, notamment des enseignes Provigo, Maxi, L’Intermarché et Pharmaprix au Québec, n’étaient que le résultat des achats importants de certaines personnes qui font des réserves.

Chez Empire, société mère des chaînes Sobeys, IGA et Bonichoix, on se dit confiant à l’égard de la chaîne d’approvisionnement des épiceries.

Pour sa part, l’Association des détaillants en alimentation du Québec (ADA) confirme que les magasins d’alimentation ont été surchargés cette semaine par une demande historique de produits alimentaires. Elle demande aux citoyens d’être responsables dans leurs achats.