Comment gérer votre portefeuille en ces temps de pandémie

Les marchés boursiers, comme les économies de plusieurs Acadiens, se sont effondrés au cours des dernières semaines en raison de la COVID-19. Les experts encouragent fortement le public à discuter de leurs inquiétudes avec un conseiller en placement.

La turbulence des marchés dessine de grands points d’interrogation dans l’avenir financier de plusieurs Acadiens.

Daniel Bergeron, le directeur de la gestion du patrimoine chez UNI Coopération financière, valide que les sentiments d’insécurité et d’incertitude sont «tout à fait normal», notamment au coeur d’une crise sans précédent comme celle du coronavirus.

«C’est sûr que la COVID-19 est une situation exceptionnelle parce qu’elle impacte tout le monde et tous les domaines (…)», a-t-il reconnu.

Dans le contexte actuel, M. Bergeron évoque toutefois l’importance de ne pas laisser l’angoisse et l’anxiété dicter ses décisions.

«Dans des temps volatiles comme ceux-ci, les gens peuvent devenir émotifs. C’est pourquoi il est important de revenir à la base, soit l’objectif des placements (…)»

Si l’objet demeure le même et que l’horizon de temps reste à long terme, le directeur indique qu’il est peut-être plus avantageux de faire confiance aux marchés et de traverser la tempête.

De même, UNI avance que «toute décision prise sur le coup de l’émotion peut s’avérer désastreuse et mettre en jeu vos objectifs financiers à long terme.»

«La patience et la vigilance sont essentielles afin de maintenir le cap», a-t-elle écrit dans une infolettre.

M. Bergeron rappelle aussi que les marchés boursiers sont, par nature, extrêmement volatils.

Comme à l’habitude, une vague de relance économique serait alors à prévoir une fois la crise maîtrisée.

«Les relances que nous avons vues à court terme, soit d’une à deux journées, étaient très prononcées», a fait savoir le directeur.

Ceci indiquerait que la relance à long terme pourrait également l’être, selon le conseiller.

M. Bergeron note enfin que chaque cas est différent et que la meilleure façon d’alléger ses préoccupations est de consulter un expert en placement.

«Moi, je serai déçu d’entendre que quelqu’un manque de sommeil parce qu’il a des questions ou des préoccupations et n’a pas l’occasion de parler avec un spécialiste (…) Nos clients ont déjà de soucis en ce moment. Au niveau financier, c’est notre travail d’alléger cette lourdeur.»

Choses à retenir lorsque la volatilité frappe (tiré du site web d’UNI)

– La volatilité fait partie des investissements à long terme.
– Les corrections de marché peuvent créer des occasions intéressantes.
– Les bénéfices des investisseurs réguliers tendent à s’accumuler.
– La diversification de vos investissements tend à équilibrer vos retours.
– Mettre l’accent sur le revenu augmente les retours totaux.
– L’investissement sur les actions de qualités apporte des rendements à long terme.
– Ne vous laissez pas influencer par un sentiment général.
– L’investissement actif peut offrir des bénéfices dans les périodes de haute volatilité.

Plan de retraite

Pour ceux qui approchent la retraite, la turbulence des marchés peut être ressentie comme une montagne russe d’émotions.

Est-ce que l’économie aura le temps de se stabiliser? Devrais-je repousser la date de ma retraite? Que faire de mes économies?

Nancy LeBel, conseillère chez la Financière Sun Life dans la région de Grand-Sault, aide ses clients à répondre à ces questions.

Avant tout, elle les incite toutefois à être patients.

«Ça va revenir, si l’on regarde depuis 1933, chaque fois qu’il y a eu une crise le marché a remonté, et ce, à des niveaux plus élevés qu’avant.»

La conseillère encourage les gens qui se préparent à la retraite à garder leur même stratégie.

«Même s’ils vont prendre leur retraite, ils ne vont pas retirer tout leur argent dans la même journée. Ils vont étaler leurs besoins sur une période de, par exemple, 65 à 85 ans. Ça leur donne quand même 20 ans.»

Cela dit, Mme Lebel reconnaît elle aussi que chaque cas est unique et qu’une consultation avec un conseiller financier est la meilleure façon de s’ajuster à l’incertitude entraînée par la pandémie.

«Il faut voir aussi, si les gens ont moins d’épargnes pour la retraite, on recommande d’acheter des fonds (d’investissements). Ils sont en vente présentement, donc c’est le temps», a-t-elle ajouté.

La conseillère assure que la Financière Sun Life surveille, comme UNI, la situation de très près et demeure à la disposition de ses clients par téléphone ou vidéoconférence.