MQM Quality Manufacturing poursuit son expansion dans le Grand Caraquet

La compagnie MQM Quality Manufacturing de Tracadie poursuit sa progression dans le Grand Caraquet. Cette entreprise spécialisée dans la construction structurale vient d’acquérir un troisième joueur important dans le secteur. Et ce n’est pas fini, assure son président Serge Thériault, car d’autres projets sont en réflexion.

Les actionnaires de la compagnie péninsulaire viennent de se porter acquéreurs de Tank Shop de Caraquet, dont le travail principal est de construire des réservoirs métalliques.

Auparavant, c’était Haché Services techniques, reconnus pour son travail de conception.

Au printemps, MQM avait mis la main sur les installations laissées vides par le Groupe Océan à Bas-Caraquet.

La transaction avec Tank Shop s’est finalisée à la fin novembre, a précisé M. Thériault. Ce n’est pas tout à fait MQM qui a acheté, mais ce sont les mêmes actionnaires, en collaboration avec Martin Dugas (le fils de l’ancien propriétaire Jacques Dugas).

«Ça va continuer comme c’était avant, promet le patron de MQM. Ça va ajouter de l’expérience et des connaissances à MQM.»

Quelques semaines plus tôt, Haché Services techniques a transféré ses pénates dans le parc industriel de Caraquet. Elle fournit des services de dessins d’atelier utilisés par les fabricants de structure d’acier.

«Ce sont de belles occasions d’affaires, poursuit Serge Thériault. Nous avons accès à de bonnes installations, à des connaissances importantes, à des acquis régionaux et à d’excellentes réputations dans la qualité du travail. Ces ajouts constituent de très beaux compléments.»

En mai, MQM Quality Manufacturing a acheté le grand bâtiment bleu de 18 000 pieds carrés du chantier naval de Bas-Caraquet, laissé vide depuis le départ six mois plus tôt du Groupe Océan, cette entreprise québécoise spécialisée dans la rénovation maritime.

Les nouveaux propriétaires ont pu y faire travailler jusqu’à 25 personnes de juillet à décembre dans la construction modulaire d’acier et prévoient y reprendre les activités dès le début de la prochaine année.

Située à Tracadie, MQM œuvre dans le domaine de la construction industrielle depuis 1993 et emploie actuellement environ 150 personnes.

Une barge à l’horizon

Maintenant que MQM a les pieds bien ancrés dans le Grand Caraquet, Serge Thériault voit poindre à l’horizon de nouveaux dossiers importants et prometteurs pour le développement économique du secteur.

Le président de MQM parle d’ajouter une barge à ses installations de Bas-Caraquet, une idée qu’il aimerait bien réaliser d’ici deux ans, avec le partenariat des gouvernements.

«Notre plan d’accès à la mer n’est pas encore réglé, a-t-il expliqué. C’est un de nos dossiers importants. Une barge ne demanderait pas d’investissements majeurs et nous permettrait de bonifier notre plan d’affaires pour l’obtention de contrats. Ça nous ouvrirait des portes et ça maximiserait nos installations. Actuellement, nous devons apporter nos pièces au port de Québec. C’est bien, mais on aimerait mieux si ça se faisait à Bas-Caraquet.»

La dernière fois qu’on a parlé de barge à Bas-Caraquet, c’était pour voir celle construite par Groupe Océan prendre le large après un conflit contre le gouvernement Higgs.

Cette fois-ci, assure le président de MQM, le dossier est piloté par une entreprise locale reconnue et qui est là pour rester.

«Cet équipement pourrait nous permettre d’amener plusieurs projets privés de l’extérieur de la province. Nous sommes optimistes d’y arriver, mais il y a encore du travail à faire. Nous pensons avoir une écoute favorable des gouvernements parce que nous avons un plan d’affaires solide et que nous sommes ici pour y rester. En plus, ça ne coûtera pas une fortune», indique M. Thériault.