Les PME cumulent une dette de 135 G $ alors qu’elles luttent contre la pandémie

Les petites et moyennes entreprises canadiennes doivent désormais collectivement plus de 135 milliards $ alors qu’elles luttent pour survivre à la pandémie, une dette effarante qui, selon des experts, pourrait nuire à la reprise économique du pays, selon un nouveau rapport.

Le document de la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante affirme que le propriétaire moyen d’une PME cumule une dette de 170 000$. Les entreprises des secteurs de l’hébergement, des loisirs et des services sont les plus endettées.

Selon le vice-président des affaires nationales à la FCEI, Jasmin Guénette, le montant de la dette accumulée par les entreprises s’est «considérablement alourdi» au cours des six derniers mois.

La deuxième vague de contaminations à la COVID-19 et les restrictions qui l’accompagnent «ont porté un coup dur» aux entreprises et ont freiné leur reprise, qui était déjà timide, a-t-il expliqué.

Selon le rapport de la FCEI, les trois quarts des propriétaires d’entreprise qui se sont endettés pour lutter contre la COVID-19 estiment qu’il leur faudra plus d’un an pour en rembourser l’intégralité, et 11% craignent de ne pas être en mesure d’effectuer le moindre remboursement.

Taylor Matchett, l’analyste de la recherche à la FCEI qui a principalement rédigé le rapport, affirme que les entreprises sont plus fragiles maintenant qu’au début de la pandémie, et que tout doit être mis en oeuvre pour garder les entreprises ouvertes, «sans perdre de vue les impératifs sanitaires de la COVID-19».