Malgré le déclin de l’économie lié à la pandémie de COVID-19 et la fin des activités à la fonderie Brunswick et la mine Caribou, l’Administration portuaire de Belledune est tout de même parvenue à dégager un profit de 1,6 million $ en 2020 et à maintenir un bon achalandage à ses installations portuaires.

Lors de son assemblée générale annuelle tenue jeudi, la direction a indiqué qu’il s’agissait de résultats financiers solides durant ce qui s’est avéré être une année difficile.

Le port de Belledune a accueilli 106 navires en 2020 à ses installations qui sont situées sur la baie des Chaleurs, à mi-chemin entre Campbellton et Bathurst.

Sans constituer une marque record, ce nombre d’escales est qualifié de fort satisfaisant par la direction.

Tout de même, en décembre 2020 seulement, 21 navires ont accosté au port, un record du plus grand nombre de navires en un mois.

Quant aux marchandises qui ont transité par le port de Belledune, comme des copeaux et des granules de bois, celles-ci ont atteint un volume de 1,7 million de tonnes métriques.

Denis Caron, le président-directeur général de l’Administration portuaire de Belledune, a indiqué que le port a réussi à bien tirer son épingle du jeu malgré la pandémie de COVID-19.

«Le port maritime se concentre principalement sur les produits en vrac du milieu industriel et n’a pas d’activités de navires de croisière, l’impact a été moindre si l’on compare à d’autres secteurs du transport comme l’industrie aéroportuaire et celle de l’aviation qui sont durement frappées.»

En fait, plutôt que de devoir éponger des pertes financières et procéder à la mise à pied d’employés, le port de Belledune a plutôt réalisé des profits en 2020 et a même accueilli de nouveaux employés au sein de son équipe.

Le PDG du port a admis que la COVID-19 a tout de même apporté son lot de défis.

«Les difficultés et les changements provoqués par la COVID-19 ont poussé notre équipe à faire preuve de créativité et d’ingéniosité dans le cadre de toutes ses fonctions. Nous avons rapidement entrepris les mesures nécessaires pour nous conformer aux directives de santé publique et pour faire passer tout le personnel possible au télétravail», a expliqué Denis Caron.

La direction de l’Administration portuaire de Belledune a également indiqué qu’elle ira de l’avant avec une deuxième phase de travaux visant l’agrandissement et la mise à niveau des terminaux 3 et 4.

Évalués en 2021 à environ 10 millions de dollars, ces travaux devraient grandement améliorer les opérations sur place et ajouter 3.5 acres de superficie aux installations portuaires.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle