Le gouvernement libéral devance l’échéancier pour en arriver à ce que tous les nouveaux véhicules légers vendus au Canada soient électriques.

Le ministre des Transports, Omar Alghabra, a annoncé mardi que d’ici 2035, toutes les voitures et tous les camions légers à passagers vendus au pays devront être des véhicules zéro émission.

L’objectif avait été fixé précédemment à 2040.

Le ministre Alghabra a notamment fait référence à un rapport de l’Agence internationale de l’énergie selon lequel pratiquement tous les nouveaux véhicules légers devront être électriques pour que l’on puisse atteindre l’ultime objectif d’émissions nettes nulles d’ici le milieu du siècle.

Le gouvernement libéral a déjà contribué à hauteur de plus de 300 millions $ en rabais à l’achat de véhicules électriques dans l’espoir d’augmenter le nombre de voitures zéro émission sur les routes.

Des responsables du gouvernement ont toutefois souligné que cette mesure ne serait pas suffisante à elle seule pour atteindre le premier objectif fixé d’augmenter la part de marché de ces véhicules à 10 % d’ici 2025.

Le ministre de l’Environnement, Jonathan Wilkinson, a expliqué que pour atteindre cet objectif plus ambitieux, le Canada entend travailler avec les États-Unis «pour harmoniser les normes d’émissions de gaz à effet de serre basées sur le rendement».

Ottawa veut aussi investir dans d’autres rabais aux consommateurs, des bornes de recharge, des allégements fiscaux pour les entreprises et les coûts de transition de l’industrie.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle