Les ventes au détail ont diminué de 2,1% au Canada en mai dernier par rapport au mois précédent pour s’établir à 53,8 milliards $.

Les ventes ont diminué dans 8 des 11 sous-secteurs, ce qui représente 65,6% du commerce de détail.

Statistique Canada a pris note que la baisse la plus prononcée, de 11,3%, s’est produite chez les marchands de matériaux de construction et de matériel et fournitures de jardinage. Les ventes des concessionnaires de véhicules et de pièces automobiles ont quant à elles reculé de 2,4%.

L’agence fédérale rappelle qu’en mai, de nombreux détaillants ont continué de devoir fermer leurs portes à cause de la troisième vague de la pandémie de COVID-19.

Les ventes ont progressé de 0,8% dans les magasins d’alimentation, grâce à l’augmentation de 1% des ventes dans les supermarchés et épiceries et à celle de 0,8% dans les magasins de bière, de vin et de spiritueux.

Les ventes des stations-service ont augmenté de 0,9 % car les prix de l’essence ont augmenté en mai.

Le Québec a affiché la deuxième baisse provinciale en importance des ventes au détail, de 2,5 %; le repli a été mesuré à 3,5 % dans la région de Montréal. En Ontario, les ventes ont diminué de 2,1 %.

En Nouvelle-Écosse, la culbute des ventes d’avril à mai a été de 12,5 %, de loin la plus forte parmi les provinces et territoires. La baisse a été de 2,9 % à l’Île-du-Prince-Édouard et de 1,5 % au Nouveau-Brunswick.

Compte tenu de l’évolution rapide de la situation économique, Statistique Canada fournit des estimations anticipées des ventes au détail qui laissent supposer qu’elles ont augmenté de 4,4% en juin.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle