Le Vendredi fou arrive avec moins de fanfares que d’habitude alors que les détaillants allongent la période de soldes et que les consommateurs effectuent leurs achats tôt.

Les magasins proposent des rabais depuis des semaines, encourageant les consommateurs à acheter tôt pour éviter d’éventuelles pénuries de produits causées par des problèmes dans la chaîne d’approvisionnement.

La situation a jeté un voile sur le Vendredi fou lui-même, à l’origine un événement d’une journée qui marquait le début officieux de la saison des achats des Fêtes.

Anwar White, de l’École Bensadoun de commerce au détail de l’Université McGill, affirme que le Vendredi fou est en expansion depuis des années, alors que les détaillants tentent de maximiser leurs ventes en proposant des rabais plus tôt à l’automne.

Il croit toutefois que la pandémie a accéléré cette tendance, car l’incertitude et les problèmes de chaîne d’approvisionnement ont devancé encore davantage les soldes.

Mais même si le Vendredi fou ne sera pas aussi important qu’avant la pandémie, M. White prédit que les Canadiens se rendront vendredi dans les centres commerciaux et les magasins à grande surface à la recherche de bonnes affaires et d’esprit des Fêtes.

« Il y a toujours quelque chose de spécial à propos du Vendredi fou et il y a encore des gens qui vont vraiment sortir », a-t-il déclaré. « Mais cela ne sera pas énormément stimulé par les soldes. Lorsque vous magasinez pendant le Vendredi fou, il y a une énergie différente et ça indique vraiment que « OK, maintenant c’est Noël ». »

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle