Le ministre de l’Industrie, François-Philippe Champagne, a demandé aux entreprises de télécommunications de s’entendre dans les 60 jours sur l’itinérance en situation d’urgence, l’entraide lors des pannes et un protocole de communication pour mieux informer les Canadiens et les autorités en cas d’urgence.

Il dit également que le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) enquêtera sur la panne de Rogers.

M. Champagne en a fait l’annonce sur Twitter aujourd’hui après une réunion avec les dirigeants des principales entreprises de télécommunications du pays, à la suite de la panne massive du réseau de Rogers de la fin de la semaine dernière.

Le ministre a déclaré que la panne était «inacceptable» et que son annonce ne représente qu’un «premier pas» de son gouvernement, car les Canadiens mériteraient mieux de la part de leurs fournisseurs en ce qui a trait à la qualité et la fiabilité du service.

Il dit qu’il veillera à ce que les entreprises répondent aux normes élevées auxquelles les Canadiens s’attendent, notamment en améliorant la concurrence, l’innovation et l’abordabilité.

La panne généralisée du service Rogers a commencé vendredi matin et a duré au moins 15 heures.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle