Le gouverneur de la Banque du Canada, Tiff Macklem, affirme que de nouvelles hausses de taux d’intérêt seront nécessaires pour faire baisser l’inflation, malgré certains signes précurseurs d’un ralentissement économique.

Dans le texte d’un discours destiné à la Chambre de commerce de Halifax, M. Macklem a affirmé jeudi que la forte inflation reflétait de plus en plus les pressions internes sur les prix.

Le gouverneur a souligné que même si des événements mondiaux tels que la pandémie et l’invasion russe de l’Ukraine avaient alimenté la hausse des prix, la demande dépassait l’offre plus largement dans l’économie canadienne.

M. Macklem a expliqué que la Banque du Canada accordait une attention particulière aux mesures de base de l’inflation, qui ont tendance à être moins volatiles que l’inflation d’ensemble.

Bien qu’il y ait eu des signes de ralentissement de l’économie, M. Macklem a indiqué que les mesures de base de l’inflation n’avaient pas beaucoup diminué et que les attentes d’inflation restaient élevées.

La Banque du Canada a relevé son taux directeur à cinq reprises depuis mars, et devrait faire sa prochaine annonce sur sa politique monétaire le 26 octobre.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle