L’excédent commercial de marchandises du Canada s’est établi à 1,1 milliard $ en septembre, la croissance des exportations, stimulée par le blé et le pétrole brut, ayant dépassé celle des importations, a indiqué jeudi Statistique Canada.

L’agence fédérale a également révisé ses données pour le mois d’août pour montrer un excédent de 550 millions $, par rapport à une lecture initiale d’un excédent de 1,5 milliard $.

«Le Canada a affiché son neuvième excédent commercial consécutif en septembre, la dépréciation du huard ayant stimulé les exportations», a écrit l’économiste Shelly Kaushik, de la Banque de Montréal, dans un rapport.

«Malheureusement, ce dernier résultat s’ajoute également aux pressions inflationnistes intérieures, ce qui maintiendra la Banque du Canada en alerte. Alors que le fléchissement des prix des matières premières a pesé sur les flux nominaux au cours des derniers mois, le volume des échanges devrait contribuer à la croissance au troisième trimestre.»

Selon Statistique Canada, les exportations totales de septembre ont augmenté de 1,3 % pour atteindre 66,4 milliards $.

Les exportations de produits agricoles et de la pêche et de produits intermédiaires des aliments ont augmenté de 16,7 % pour atteindre près de 4,9 milliards $, les exportations de blé ayant notamment bondi de 65,2 % en septembre.

Les exportations de produits énergétiques ont augmenté de 1,9 % pour atteindre 18,8 milliards $, celles de pétrole brut ayant augmenté de 4,0 %, stimulées par des volumes plus élevés. Les exportations de gaz naturel ont augmenté de 10,3 %.

Pendant ce temps, les importations ont augmenté de 0,4 % en septembre pour atteindre 65,2 milliards $, une augmentation de 22,7 % des produits pharmaceutiques ayant contribué à faire grimper les importations de biens de consommation de 3,7 % à 13,7 milliards $.

Les importations de machines, de matériel et de pièces industriels ont augmenté de 4,1 % pour atteindre un niveau record de 7,7 milliards $, tandis que les importations de produits énergétiques ont chuté de 16,7 % pour s’établir à 3,8 milliards $.

Selon Statistique Canada, la valeur moyenne du dollar canadien en septembre était de 75,1 cents US, en baisse de 2,3 cents US par rapport à la moyenne d’août. Il s’agit de sa plus forte baisse mensuelle depuis mars 2020.

L’agence a noté qu’une grande partie des transactions d’importation et d’exportation était effectuée en dollars américains. Ces opérations doivent ensuite être converties en dollars canadiens lors de la compilation des statistiques commerciales. Ainsi, lorsque le dollar canadien se déprécie par rapport au dollar américain, les valeurs commerciales mensuelles converties en dollars canadiens sont plus élevées, a expliqué Statistique Canada.

Les exportations, exprimées en dollars américains, ont diminué de 1,7 % en septembre, tandis que les importations ont reculé de 2,5 %.

Exprimées en volume, les exportations totales ont augmenté de 1,7 % en septembre, tandis que les importations ont diminué de 0,8 %.

Dans un rapport distinct, Statistique Canada a indiqué que le déficit mensuel du commerce international des services du pays s’était réduit à 1,6 milliard $ en septembre, comparativement à un déficit de 1,8 milliard $ en août. Les exportations de services ont augmenté de 2,3 % pour atteindre 12,9 milliards $ et les importations de services ont légèrement crû de 0,5 % à 14,5 milliards $.

Le commerce international de biens et de services combinés du Canada s’est soldé par un déficit de 416 millions $ en septembre, comparativement à un déficit de 1,2 milliard $ pour août.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle