Dominic Leger, spécialiste en stratégie numérique, vient de lancer son tout premier livre, soit un outil de travail intitulé: Automatisation + intégration = innovation.

«Je suis devenu entrepreneur un peu par accident», affirme l’homme d’affaires aux racines acadiennes. Il est fondateur de Verkko, une firme-conseil qui aide les entreprises à automatiser leurs processus de vente et marketing pour développer des relations durables avec leurs clients.

«En ce moment, j’accompagne les PME dans leur transformation numérique, plus particulièrement au niveau de l’automatisation marketing», explique-t-il. L’idée, c’est d’automatiser certains points de contact entre l’entreprise et sa clientèle.

L’homme d’affaires possède plus de 15 ans d’expérience en stratégie numérique. Il a travaillé avec des entreprises au Canada, aux États-Unis, en Europe, et de différents types: des organisations non gouvernementales, des organismes publics ainsi que des entreprises privées.

«Je me suis posé la question: qu’est-ce qui fait en sorte que certaines organisations offrent une excellente expérience client et que certaines se distinguent par rapport aux autres? C’est là qu’est venue l’idée de l’équation toute simple, qui est le titre du livre», informe-t-il.

En d’autres mots, le livre explique comment les entreprises peuvent automatiser leur processus, leur point de contact avec le client et intégrer leurs données pour innover dans l’expérience client.

Il fait remarquer que la période actuelle représente un temps de l’année où les consommateurs effectuent beaucoup d’achats en ligne. L’entrepreneur reconnaît que le consommateur veut une expérience en ligne positive, qu’il veut être compris dans ses besoins et que son produit soit envoyé rapidement.

«Du côté de l’entreprise, on veut permettre d’offrir cette expérience à chaque client qui vient magasiner sur la boutique en ligne. On veut que l’expérience client soit prévisible et répétable. C’est là qu’entre en jeu l’automatisation, permettant que pour chaque client, on communique avec lui de bonne façon», admet Dominic Leger.

Il croit que l’expérience client est devenue aussi importante, sinon plus, que la qualité et même le prix du produit offert. «Les gens, de plus en plus, ont des attentes au niveau de l’expérience client. Il y a une statistique indiquant que 86% des acheteurs sont prêts à payer plus pour une expérience client exceptionnelle. Donc, les attentes sont élevées, on veut communiquer de la bonne façon au bon moment.»

D’après l’expert, toutes les entreprises, peu importe leur taille, peuvent dorénavant se doter d’outils logiciels pour offrir une bonne expérience client.

«Ce n’est pas comme avant, où pour avoir un logiciel d’automatisation ça coûtait très cher et c’était réservé aux grandes entreprises. C’était compliqué et ça prenait du temps à mettre en place», reconnaît-il.

Maintenant, un solopreneur ou une petite PME est capable de choisir un bon outil, puis de commencer à communiquer avec le client.

«Beaucoup de nos clients sont, par exemple, des boutiques en ligne mais aussi des parcs d’attractions. L’automatisation permet de commencer l’expérience client avant que la personne franchisse le tourniquet», dit-il.

«Pour un entrepreneur, pour un responsable de marketing ou de communication, le terrain de jeu a changé. Ils font face à une énorme complexité. De un, il y a beaucoup d’outils, mais ça suppose que tu fasses le bon choix d’outils», avise-t-il.

Son ouvrage aide à naviguer dans l’univers du marketing automatisé. Le nombre d’outils numériques pour aider les organisations dans leurs efforts marketing a fait un bond important au cours de la dernière décennie, mais l’exécution avec ces outils est encore trop souvent déficiente.

«Les entreprises investissent plus que jamais en technologies marketing, ça va plus vite que ça allait en termes de vitesse, de précision au niveau des différentes campagnes marketing. Donc, il y a une complexité, poursuit-il. Le livre tente de vulgariser la feuille de route à suivre pour naviguer dans cette complexité.»

Son ouvrage est disponible en copie numérique, mais également en version papier par l’entremise d’Amazon.

Par ailleurs, les parents de Dominic Leger sont Acadiens. Son père vient de Shediac et sa mère est native de Bouctouche. «Toute ma famille et ma parenté y sont encore, mentionne-t-il. J’ai été baptisé au Nouveau-Brunswick et j’y ai passé tous mes étés.»

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle