Petit Cabinet, ministres importants

On ne peut pas dire que la composition du Cabinet comporte de grandes surprises, mis à part la nomination de deux ministres à Bathurst. Pour certains partisans, la nouvelle aura été davantage l’absence de députés qu’ils auraient vus au Conseil exécutif.

Le premier ministre, Brian Gallant, s’est donné parmi ses responsabilités les Affaires rurales. C’est le premier élément rassurant dans l’annonce de la composition du Cabinet: d’avoir au gouvernement une direction des Affaires rurales et, de surcroît, sous la responsabilité directe du premier ministre. Les régions rurales ont un besoin criant d’enrayer le déclin démographique qui les affecte, dû à une économie en perte de vitesse.

Bien que dans les communications officielles de la composition du Cabinet des ministres son nom n’apparaît que vers la fin de la liste, Roger Melanson ressort certainement comme une figure dominante. En dirigeant le ministère des Finances, le Conseil de gestion ainsi que les Transports et de l’Infrastructure, Roger Melanson aura les mains sur d’importants leviers financiers, tant en ce qui touche les ressources internes du gouvernement (Conseil de gestion et Finances) que les ressources affectées à l’entretien et la construction des routes et de l’infrastructure au Nouveau-Brunswick.

Victor Boudreau hérite d’un seul ministère, mais puisqu’il s’agit de la Santé, tout le monde conviendra qu’il en aura plein les bras. Il aura la tâche délicate de guider le système des soins de santé de la province vers une livraison de services performants dont les citoyens seront satisfaits, tout en s’assurant que les coûts du système, à défaut de ne pas être comprimés, n’augmentent pas ou très peu. Il devra rétablir le lien de confiance avec les professionnels de la santé, un lien mis à mal pendant un certain temps par la fougue de M. Fleming.

Rick Doucet, issu du sud-ouest de la province, aura une grande part de l’attention du premier ministre en étant responsable du Développement économique et de l’expansion du commerce. Le premier ministre Gallant a réitéré hier que la priorité de son gouvernement est la création d’emplois, un résultat que M. Doucet n’aura pas le choix que de livrer rapidement. Le député de Miramichi, Bill Fraser, en ayant la responsabilité du Fonds du Nord et de Miramichi, devra lui aussi montrer rapidement des résultats en création d’emplois avec les outils de développement dont il dispose.

Après une défaite crève-cœur en 2006, Serge Rousselle est revenu en force dans sa circonscription de Tracadie-Sheila. Avec 5916 votes, il est le député qui a récolté le plus grand nombre de votes. Seulement deux autres députés élus ont obtenu plus de 5000 voies: Brian Gallant avec 5661 et Victor Boudreau avec 5496 votes acquis. Aucun doute que l’éducation est entre bonnes mains sous la direction du ministre Rousselle. Il sera intéressant de suivre l’influence que le ministre aura sur les défis du Nouveau-Brunswick en éducation. Le nouveau ministre se fixe sans doute des objectifs ambitieux.

Francine Landry, étant donné son parcours professionnel et personnel, voudra sans doute participer activement aux discussions sur la stratégie de développement économique au Nouveau-Brunswick. Femme d’affaires impliquée, bien formée, elle sera fort occupée en étant la seule du Madawaska siégeant au Cabinet.

L’absence de Donald Arseneault au Cabinet aurait été une surprise, après avoir occupé des responsabilités accrues dans le gouvernement Graham et, surtout, après avoir remporté son siège dans la nouvelle circonscription Campbellton-Dalhousie.

C’est à Denis Landry que reviendra la tâche de gérer le dossier des bleuetières dans la Péninsule acadienne et la nouvelle politique de gestion des forêts publiques. C’est un choix judicieux, utilisant à bon escient l’expérience pratique de M. Landry dans le domaine dont il aura la responsabilité.

Pratiquement tous les ministres ont des responsabilités importantes dans le Cabinet mis en place par le premier ministre Gallant. Il s’est très bien tiré d’affaire dans l’exercice délicat d’établir son premier Cabinet.