Racines acadiennes: Max Pacioretty et ses ancêtres acadiens

Denis SavardEt cetera

«Chercher ses racines, c’est au fond se chercher soi-même: qui suis-je? Quels sont les ancêtres qui m’ont fait tel que je suis?» – Claude Levi-Strauss

maxPeu après son arrivée avec le Canadien de Montréal, l’attaquant né à New Canaan, au Connecticut, révélait que sa grand-mère, Thérèse Savoie, était originaire de Montréal. Il a fallu peu de temps à la généalogiste Dominique Ritchot pour retracer cette lignée de Savoie jusqu’en Acadie.

Comme plusieurs des familles Savoie, ses ancêtres ont quitté Beaubassin pour s’établir du côté néo-brunswickois de la baie de Fundy, à Chipoudy (Hopewell). Après avoir été déporté en Caroline du Nord, son aïeul Jean-Baptiste Savoie s’établira dans la région de Saint-Cuthbert au Québec, au nord de Berthierville. Mais Max Pacioretty ne compte pas que cette lignée acadienne Savoie. Son arrière-arrière-grand-mère, Virginie Boudreau, descend aussi d’une grande famille acadienne, établie à L’Acadie au Québec après la Déportation. Cette lignée est aussi déclinée dans le tableau ci-contre.

Du côté paternel, son arrière-grand-père, Joseph Pacioretty, est né en 1882 à Bergamo, dans le nord de l’Italie. Il émigra en Californie en 1902. Il épousa vers 1920 Dora Maggini, une femme originaire de la région italienne de la Suisse.

Mardi, le Centre d’études acadiennes Anselme-Chiasson  (CÉAAC) annonçait également le lien de parenté au 9e degré entre Max Pacioretty et le premier ministre désigné Justin Trudeau, qui descend du frère de Jean-Baptiste Savoie, François Savoie. Voir le tableau à cet effet ci-dessous.

Tableau de parenté (9e degré) de Justin Trudeau et de Max Pacioretty

trudeau-pacioretty

Sources:

– Blogue Sport et généalogie de Dominique Ritchot

– Stephen White, Centre d’études acadiennes (via Facebook)

– Marc de Foy, Journal de Montréal du 7 octobre 2015.

Chronique précédente / chronique suivante