Escapade à l’Île-du-Prince-Édouard

Les hivers sont souvent interminables dans bien des régions des provinces maritimes, particulièrement en milieux ruraux où les activités et les sorties sont au ralenti; en mode hibernation quoi! Certains optent pour les destinations soleil tandis que d’autres se dirigent vers les grandes métropoles de nos voisins québécois en quête d’un peu de divertissement.

Cependant, il en est tout autre en saison estivale. C’est «douette écitte que ça s’passe». Les provinces maritimes sont assaillies par des hordes de touristes. Selon les données compilées par Statistique Canada, l’Île-du-Prince-Édouard demeure bon an mal an, la destination privilégiée par bon nombre de vacanciers. L’année scolaire tire à sa fin; grands et moins grands anticipent des vacances bien méritées. Comme l’Île-du-Prince-Édouard est première de classe, accordons-lui un tour d’horizon!

Située à environ une heure de route de Moncton, l’Île-du-Prince-Édouard est reliée à la terre ferme du Nouveau-Brunswick par le pont de la Confédération. Sauf quelques rares exceptions, ce tronçon de 13 kilomètres est ouvert à la circulation l’année durant. L’utilisation de cette merveille de l’ingénierie vous en coûtera environ 50$ pour un aller-retour en voiture familiale.

L’incontournable Anne of Green Gables (Anne la maison aux pignons verts) de Lucy Maud Montgomery demeure une des attractions touristiques les plus convoitées de l’île. Ce joyau littéraire, transformé en comédie musicale au Centre des arts de la Confederation demeure fort populaire auprès des touristes. Le prix des meilleurs fauteuils avoisine les 80$. Les puristes à l’esprit pèlerin voudront sans doute visiter le site patrimonial Green Gables et le lieu de résidence de l’auteure situé à Cavendish.

Si la ville de Shédiac détient la palme de capitale du homard, certains restaurants de l’île n’ont ni à rougir ni à envier la compétition néo-brunswickoise. Une véritable gastronomie de fruits de mer vous attend au New Glasgow lobster supper. Cet établissement a vu le jour à la fin des années cinquante. Fondé par 36 jeunes fermiers de 21 à 36 ans, le groupe visait initialement la promotion de la pratique agricole, l’esprit entrepreneurial et l’intégration communautaire. De fil en aiguille, les rencontres hebdomadaires ont donné lieu à l’ouverture d’un restaurant dont les plats reflétaient les goûts insulaires ponctués par une cuisine typiquement maison. Le restaurant est situé dans le village de New Glasgow. Dirigez-vous en direction de Crapaud en empruntant la route 1 à la sortie du pont de la Confédération. Tournez à gauche à la jonction de la route 13 jusqu’au village de New Glasgow.

Les heures d’ouverture sont de 16h à 20h du 3 juin au 1 juillet, de 16h à 20h30 du 2 juillet au 31 août et de 16h à 20h du 1er septembre à la fermeture le 10 oct.

Les réservations (902 964-2870) sont acceptées pour les groupes de sept et plus.

Le menu est très varié et en fera saliver plus d’un. Tout est compris sauf les boissons alcoolisées que l’on peut se procurer au bar. Quoique le homard demeure à l’honneur, le gourmet autant que le gourmand ne seront guère en reste. On y sert entre autres, un délicieux pré et marée (surf and turf) au prix de 40,95$, des plats de pétoncles à 33,95$, des steaks, de même que des pâtes.

Le prix des homards est en fonction du poids. À titre d’exemple, un homard de 4 livres pour deux personnes vous en coûtera 89,95$. L’entrée de même que les desserts et boissons non alcoolisées sont inclus.

Pour les friands de moules, vous serez gâtés par une entrée de moules à volonté. Tout compte fait, le rapport qualité- prix est exceptionnel. J’allais oublier la tarte au citron qui vaut presque le détour, ne serait-ce que pour savourer sa montagne de meringue!

Pour les adeptes du camping, vous ne pourriez être mieux servi. Une multitude de sites ont poussé comme des champignons au cours des cinq dernières afin de répondre à une demande sans cesse croissante. Un très grand nombre est situé dans des sites enchanteurs à proximité de la mer. Le terrain de camping Cavendish est particulièrement convoité en raison de la proximité de sa plage de sable blanc et son service de sauveteur.

Il est fortement recommandé de réserver un terrain de camping sur l’Île-du-Prince-Édouard plutôt que de partir à l’aventure sans destination précise. Stanhope et Cavendish sont les plus populaires et sont souvent pleins, parfois une semaine à l’avance. Veuillez visiter le site ou composez le 877 737-3783 pour toutes réservations.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle