L’équipe de hockey mineur de Fort McMurray dont certains joueurs avaient exécuté une « danse autochtone » dans le vestiaire de l’équipe ne terminera pas la saison: les parents annoncent qu’ils retirent leur enfant par mesure de prudence.

Une vidéo qui a circulé sur les réseaux sociaux en janvier montrait un garçon frappant son bâton de hockey sur le couvercle d’une poubelle, tandis que quelques autres sautaient sur place avec lui en hurlant une chanson du groupe électronique autochtone « A Tribe Called Red », dans le vestiaire de l’équipe.

L’Association du hockey mineur de Fort McMurray a rapidement présenté des excuses pour les gestes qualifiés d' »irrespectueux » des joueurs des Barons, de la ligue midget A.

Dans une déclaration publiée sur Facebook cette semaine, les parents des joueurs précisent que certains des jeunes dans la vidéo sont eux-mêmes Autochtones et que la danse ne se voulait pas péjorative ou raciste: elle était simplement destinée à galvaniser les troupes.

Les parents soutiennent que l’équipe a été depuis la cible de menaces verbales et écrites, sur les médias sociaux, et ils ont donc décidé qu’il était trop dangereux pour les jeunes de terminer la saison.

En déclarant forfait, l’équipe devra par ailleurs payer une amende de 2100 $ à la ligue.

« En tant que parents, nous sommes attristés pour nos enfants, car le reste de la saison est compromis et ils ne peuvent pas pratiquer le jeu qu’ils aiment tant à cause de menaces, de l’anxiété et de l’humiliation », précise le communiqué.

« Depuis cet incident, il nous reste, en tant que parents, à ramasser les pots cassés, à restaurer la réputation de nos enfants et à tenter de sauver le reste de l’année devant une telle adversité. »