Le ministre responsable de la Lutte contre le racisme, Benoit Charette, craint que le Journal de Montréal n’alimente les préjugés avec sa page couverture de jeudi.

Le Journal y présente une photo d’archive du premier ministre du Canada, Justin Trudeau, habillé de vêtements traditionnels indiens. Le titre qui l’accompagne se lit ainsi: « Le variant de l’Inde est arrivé. Alors, Justin, est-ce qu’on coupe les liens rapidement avec l’Inde cette fois-ci? » M. Charette a réagi jeudi en disant s’inquiéter des conséquences. Il a rappelé que l’on assiste depuis le début de la pandémie à une recrudescence d’actes racistes visant les personnes d’origine chinoise. « Avec des représentations semblables, on risque d’alimenter les préjugés », a-t-il déclaré sur Twitter. Le Journal de Montréal a plus tard essuyé une véritable pluie de critiques tant à Québec qu’à Ottawa. Selon la cheffe libérale Dominique Anglade, le quotidien de Québecor fait un « amalgame » qu’elle qualifie de « déplacé » et même de « très dangereux ». Quel est le message? a-t-elle demandé. « Il faut se méfier des Indiens? (…) Le variant, c’est le premier ministre? Il faut faire très attention au message que l’on essaie d’envoyer à la population. »

Elle aussi rappelle que les Sino-Québécois ont été victimes de préjugés et de « propos absolument inacceptables ». « Ce dont on a besoin, c’est de s’assurer que l’on est tous ensemble à combattre ce virus-là. »Lorsqu’il était question du variant britannique, on n’a pas parlé d’ethnicité, a souligné pour sa part la cheffe parlementaire de Québec solidaire (QS), Manon Massé. « Le virus n’a pas d’ethnie », a-t-elle martelé en point de presse. D’après elle, le Journal de Montréal fait « dévier » le débat. « Ça entretient des préjugés. (…) Est-ce que c’est nécessaire? Absolument pas. » La mesure est toujours bonne guide en temps de crise, a ajouté la députée péquiste Véronique Hivon. « Je pense qu’il faut être prudent de ne pas alimenter des préjugés qui, on le sait, sont déjà présents dans le contexte actuel », a-t-elle dit. Interrogé à ce sujet, le premier ministre François Legault a acquiescé. « Il faut être prudent pour ne pas stigmatiser certaines communautés. »

De l’autre côté de la rivière des Outaouais…

Le débat s’est rapidement transporté de l’autre côté de la rivière des Outaouais, où le Nouveau Parti démocratique (NPD) a été particulièrement cinglant. « Je suis un adversaire de Justin Trudeau, (…) mais la une du Journal de Montréal ce matin est particulièrement dégoûtante », a réagi Alexandre Boulerice. « Il s’agit d’un amalgame irresponsable et farfelu. Mais surtout, cela encourage la stigmatisation d’une communauté. (…) C’est pitoyable. « Cela ne nous surprend, hélas, pas vraiment, venant d’un journal dont les normes journalistiques s’effritent chaque année, avec toujours plus de commentateurs de la droite populiste », a-t-il renchéri. Pour sa part, le député conservateur Alain Rayes a semblé approuver le travail du Journal de Montréal, en reprenant la photo de Justin Trudeau sur Twitter et en affirmant: « Rien à rajouter. »

- Archives
COVID: l'hospitalisation des enfants pourrait déformer la…