1995: la BBC doit défendre son intégrité au sujet de son entrevue avec Diana Spencer

La BBC, considérée comme une source respectée de nouvelles et d’informations dans le monde entier, est confrontée à des questions sur son intégrité après un rapport cinglant sur son entrevue explosive avec la princesse Diana, en 1995.

Le secrétaire britannique à la justice a déclaré vendredi que le gouvernement réexaminerait les règles régissant la surveillance de la BBC après qu’une enquête eut révélé que l’un de ses journalistes avait utilisé un « comportement trompeur » pour obtenir l’entrevue et que la société avait occulté cette inconduite pendant 25 ans. Les princes William et Harry, les fils de Diana, ont dénoncé jeudi la BBC, affirmant qu’il y avait un lien direct entre l’entrevue et la mort de leur mère dans un accident de la route deux ans plus tard alors qu’elle et un compagnon étaient poursuivis par des paparazzi. L’entrevue a fait l’objet d’un nouvel examen après que le frère de Diana, Charles Spencer, s’est plaint que le journaliste Martin Bashir ait utilisé de faux documents et d’autres tactiques malhonnêtes pour persuader Diana d’accorder l’entrevue. En conséquence, la BBC a commandé une enquête par le juge à la retraite John Dyson, qui a publié jeudi un rapport de 126 pages sur ses conclusions.

« Ce n’était pas seulement la décision d’un journaliste ou d’une équipe de production, il y a eu des décisions prises beaucoup plus haut dans la chaîne concernant la conduite de ces personnes qui se sont maintenant révélées, selon Lord Dyson, infondées et mauvaises », a déclaré le secrétaire Robert Buckland à la BBC. « Et par conséquent, le gouvernement a la responsabilité de regarder très attentivement pour voir si la gouvernance de la BBC doit être réformée à la lumière de ces conclusions dévastatrices. » La BBC, fondée en 1922, est le radiodiffuseur national britannique financé par des fonds publics, mais indépendant sur le plan rédactionnel. Les règles régissant ses activités sont énoncées dans une charte royale qui oblige la société à être impartiale, à agir dans l’intérêt public et à être ouverte, transparente et responsable. Un examen de la gouvernance de la BBC devrait commencer l’année prochaine.

Même avant le rapport Dyson, la BBC était sous la pression de certains membres du Parti conservateur du premier ministre Boris Johnson, qui se plaignent que le diffuseur a un parti pris libéral. La police de Londres, qui a exclu en mars l’ouverture d’une enquête criminelle sur les allégations concernant l’entrevue de la BBC, a déclaré vendredi qu’elle examinerait le rapport Dyson « pour s’assurer qu’il n’y a pas de nouvelles preuves significatives ». Dans l’entrevue, une exclusivité majeure pour Martin Bashir, Diana avait déclaré « nous étions trois dans ce mariage » _ faisant référence à la relation du prince Charles avec Camilla Parker-Bowles. Son récit franc de l’échec de son mariage avec Charles a été regardé par des millions de personnes et a envoyé des ondes de choc à travers la monarchie.

Le prince William, 38 ans, a déclaré que l’entrevue avait créé un « faux récit » sur Diana qui devrait être corrigé par la BBC et les agences de presse. « Je suis d’avis que la manière trompeuse dont l’entrevue a été obtenue a considérablement influencé ce que ma mère a dit », a-t-il déclaré dans un communiqué. « L’entrevue a grandement contribué à aggraver la relation de mes parents et a depuis blessé d’innombrables autres personnes. » William a également critiqué la « déplorable incompétence » de la BBC dans l’enquête sur les plaintes concernant l’émission. « Ce qui m’attriste le plus, c’est que si la BBC avait correctement enquêté sur les plaintes et les préoccupations soulevées pour la première fois en 1995, ma mère aurait su qu’elle avait été trompée », a-t-il dit. « Elle a été trompée non seulement par un journaliste voyou, mais aussi par des dirigeants de la BBC qui ont détourné le regard plutôt que de poser les questions difficiles. »

Crédit photo: https://www.flickr.com/photos/51764518@N02/48073949176

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle