Alimentation: des experts révèlent ce que seront les tendances en 2018

Sébastien LachanceDans votre assiette

Les repas d’inspiration rétro et le prêt-à-jardiner figurent parmi quelques-unes des tendances en alimentation qu’adopteront les chefs en herbe au cours de l’année 2018.

C’est sous le thème «Osez les tendances de demain» que le groupe Loblaw a publié une deuxième liste annuelle du genre et livré les prédictions d’experts sur ce qui se retrouvera sur les tables au cours de l’année à venir.

Un groupe réuni sous le nom de la Table des tendances en alimentation et composé de chefs professionnels de partout au pays, de nutritionnistes, d’universitaires et d’experts en alimentation, a ainsi examiné des données recueillies par Loblaw et au sein de l’industrie pour venir à bout de dresser ce portrait.

Il appert qu’un brin de nostalgie viendra s’ajouter aux recettes des passionnés de cuisine qui devraient être nombreux en 2018 à revisiter les classiques préparés jadis par leurs parents et leurs grands-parents.

«Les gens redécouvrent leurs traditions familiales et mettent au goût du jour ces mets savoureux d’autrefois pour leur propre famille en les transformant en des plats nutritifs et délicieux qui leur rappellent leur enfance», a affirmé Dan Clapson, chroniqueur culinaire et membre de la Table des tendances en alimentation.

Un intérêt accru des gens à l’égard du prêt-à-cultiver est également à prévoir selon les experts qui affirment  que les cours arrière où poussent légumes, fruits et fines herbes seront encore plus nombreuses.

Le groupe d’expert s’attend également à ce que les Canadiens continuent de chercher à réduire le gaspillage alimentaire en s’efforçant de préparer ce qu’ils prévoient vraiment consommer.

Aussi, nombreux sont ceux qui vont tenter en 2018 de déterminer des façons de combiner leurs restes pour en faire de nouveaux repas et ainsi réduire le gaspillage et économiser du temps de préparation.

« Au cours des dernières décennies, nous avons peut-être mis de côté certaines de nos traditions culinaires. Aujourd’hui, on réalise que notre ADN culinaire englobe la majorité des outils et des réponses nous permettant de manger mieux. C’est-à-dire de manger de manière équilibrée, économique, locale et responsable», a pour sa part indiqué Jonathan Garnier, le chef de la Guilde Culinaire.

Enfin, tous ces experts estiment que les Canadiens prêteront une plus grande attention à leur alimentation avec le lancement prochain du nouveau Guide alimentaire canadien.

Pour l’occasion, les consommateurs voudront sans doute connaître et comprendre les changements qui y ont été apportés et savoir comment intégrer les nouveaux conseils en nutrition dans leur alimentation.