Le Palais de Buckingham a annoncé samedi que le duc d’Edimbourg a renoncé à conduire son véhicule, moins d’un mois après avoir été impliqué dans un accident ayant blessé deux femmes.

Le mari de la reine Elizabeth II, qui est âgé de 97 ans, a pris la décision de « renoncer volontairement à son permis de conduire après mûres réflexions ».

Le prince Philip était au volant d’un Land Rover lorsqu’il a percuté le 17 janvier une automobile près de la résidence royale de Sandringham. Il s’est tiré indemne même s’il avait dû être aidé pour sortir de son véhicule qui s’était renversé. La conductrice et une passagère de l’autre automobile ont été légèrement blessées. Un bébé âgé de 9 mois s’en est sorti sans une égratignure.

Deux jours plus tard, le prince a été surpris au volant de son véhicule alors qu’il ne portait pas de ceinture de sécurité. La police lui a alors offert « quelques conseils » de sécurité » à la suite de l’incident.