Les avocats du chanteur de r&b R. Kelly ont demandé à un juge de Chicago d’imposer une amende et d’emprisonner l’ex-femme de leur client pour avoir enfreint une clause de confidentialité incluse dans leur contrat de divorce.

Le « Chicago Sun-Times » rapporte que l’avocat de R. Kelly, Steve Greenberg, a indiqué qu’Andrea Kelly avait parlé à « d’innombrables médias pour dénigrer Robert Kelly et faire des allégations et des accusations ». Le chanteur fait face à plus de 20 chefs d’accusation à caractère sexuel devant les tribunaux du comté de Cook. Il nie tout acte répréhensible.

L’avocat d’Andrea Kelly a déclaré que le chanteur avait lui-même violé l’accord de confidentialité à plusieurs reprises. Le divorce du couple a attiré l’attention depuis que le chanteur a été emprisonné pendant trois jours en mars pour avoir omis de payer environ 160 000 $ de pension alimentaire pour enfants. La prochaine audience dans cette affaire aura lieu le 10 juillet.